Pourquoi j'ai choisi ce prénom

Ajouter à mes favoris

Par Natacha, le 7258
Par Natacha, le 8 Mars 2017
7258

Le choix du prénom de bébé est un choix personnel, intime, et souvent, au-delà d'un simple coup de cœur, il y a eu tout un cheminement pour trouver LE prénom que notre enfant portera toute sa vie.

Mais concrètement, comment ça se passe le choix du prénom de bébé ? J’ai questionné les lecteurs et ai reçu des centaines de réponses, dont voici un petit résumé :

-Les connotations.
“Je voulais un prénom qui fasse référence à ses origines, un prénom breton.
On aime faire chanter d’où l’on vient dans le prénom de celui qui nous continue.”

- Les sonorités :
“Je voulais un prénom qui sonne doux ,  un prénom qui se termine par A. On pense aussi beaucoup à la sonorité du prénom associé au nom de famille, que ce ne soit pas trop dur, ou trop mou, que les initiales ne forment pas un acronyme trop pesant… Bref, on réfléchit beaucoup, parfois !”

-L’originalité.
L’originalité reste un point important dans la majorité des cas, même si, souvent, finalement, on peut lire que le prénom choisi se devait d’être original mais classique, ce qui est assez cocasse.”

-Les traditions.
“Tous les garçons de la famille ont un prénom commençant par un G , on donne systématiquement le prénom du grand père à l’aîné… Il y a des traditions auxquelles on tient et de fait, le prénom est tout trouvé, depuis longtemps, et cela paraît évident.”

-Les classiques et intemporels
En quelque sorte, les valeurs sûres, ceux qui ne seront jamais désuets, ni vieux, ni jeunes, ni à la mode et qui traversent étonnamment les générations avec douceur et insistance.”

-La prononciation :
“Des prénoms qui se prononcent pareil en français et arabe/polonais/espagnol/italien/russe...
Vous êtes nombreux à vous être creusé la tête pour trouver de quoi satisfaire les deux côtés de la famille. Une belle notion d’union multiculturelle en un seul prénom.”

-Les références :
“Chloé, comme dans l’Ecume des Jours , Maxence car la contraction est Max pour le pseudo de Jean Moulin dans la résistance, Fan de Flaubert, j’ai appelé ma fille Emma, Luna car je suis fan de Sailor Moon.
Peu importent les références, parfois, un prénom représente un fantasme dû à la personne qui l’a porté et ça en fait LE prénom évident pour notre enfant.”

-Les hommages.
“Ils s'appellent Léna et Aleksy car je voulais rendre hommage à ma grand mère polonaise que j'adorais en choisissant des prénoms portés également dans ce pays et facile à porter ici. Pour la petite anecdote ils ont un 2e prénom d'origine espagnole (au moins pour ma fille) en hommage à leur grand mère et un 3e prénom vietnamien choisi par leur grand père (Viêt). Vive Les mélanges !!”
Parce que c’est aussi joli de connaître et faire vivre sa propre histoire à travers les prénoms de nos enfants.

-Le “pas comme les autres”
“Je voulais un prénom que je n'avais jamais eu en tant qu'instit ou animatrice. Le bazar. Il devait en rester 3 dans le dico des prénoms, coincés entre Fête Nat et Bienvenue. (Mais j'avais déjà une connaissance qui s'appelait Bienvenue alors on a choisi le 3eme.)”

Une catégorie de parents travaillent avec des enfants toute l’année, ce qui implique qu’ils croisent quantité de prénoms dont beaucoup, ils le jurent, ne seront JAMAIS portés par leurs propres enfants. Le choix devient limité et difficile, une quête digne du Graal

- Le coup de cœur.
“Parce qu’on l’a entendu et que ça a été évident”. Les coups de cœur ne s’expliquent pas. Ils se ressentent.

 

Best of :
“Après avoir longtemps hésité entre "marie-croûte" et "Jean pu ", Sacha mon premier garçon a décidé de nommer son petit frère actuellement en cours de création Francis. Finalement, on a décidé que nous allions décider nous-mêmes.”

“Puis une nuit, j'ai rêvé d'un prénom, j'en ai parlé à mon mari et il a adoré autant que moi. Ainsi est née notre petite Zoé. Nous avons appris plus tard que l'arrière-arrière grand-mère de mon mari s'appelait Zoé. Drôle de coïncidence non ?”

“Nous avions choisi Noé pour un garçon, c'était plus mon coup de cœur en rapport avec l'immense respect pour la nature et les animaux qui est le fondement de mon éducation,  mais après double vérification de monsieur c'est une petite Maud (sans e) qui nous a rejoint.”

“En pleine nuit, en plein rêve, la veille de l écho...
Réveillée droite comme un i dans mon lit ‘LAURA...CA SERA UNE FILLE...elle s’appellera Laura’ ai-je crié…”

“Mon grand s'appelle Paul, c'est le prénom de mon arrière grand-mère mais au masculin. Parce qu'elle était reporter de guerre et aussi une aventurière, c'est la première femme à avoir fait la route de la soie en Coccinelle et avec une copine.”

 

L'avis de l'expert

Déshydratation des bébés, comment l'éviter ?

La déshydratation chez les bébés peut être très rapide. Vigilance et prévention sont donc de rigueur comme nous l'explique un pédiatre.

Interview d' Arnault Pfersdorff, Pédiatre
Lire l'article

Sur le même theme

  • l'avis de l'expert
    239

    Naissance de jumeaux ou de triplés : nos conseils pour s'organiser !

    À l'échographie, ce n'est pas un petit cœur que vous entendez battre, mais bien deux, voire trois ! Que d'émotions... Comment préparer au mieux la naissance de jumeaux ou de triplés ainsi que l'après ? Nous avons demandé conseil à Clothilde Robin-Avezou, psychologue et spécialiste en gémellité. Retrouvez aussi nos témoignages de parents en fin d'article.

    Interview de Clothilde Robin-Avezou
  • l'avis de l'expert
    230

    Baby blues et dépression post-partum : comment aider les papas ?

    Contrairement aux idées reçues, le baby-blues et la dépression post-partum touchent aussi les papas. Fatigue, mal-être, difficulté à trouver sa place... Comment les distinguer et, surtout, comment aider les pères à passer le cap et mieux vivre l'arrivée de leur bout de chou ? Voici les conseils de la psychologue Yveline Exbrayat.

    Interview de Yveline Exbrayat
  • l'avis de l'expert
    393

    Parents solos : comment gérer ?

    1,8 million*, c'est le nombre de familles monoparentales en France, en 2013. Élever seul(e) son enfant est aujourd'hui de plus en plus fréquent. Les chiffres augmentent en effet depuis plusieurs années*. Comment gérer seul(e) le quotidien avec un ou plusieurs bambins ? Le Dr Nour-Eddine Benzohra, psychiatre, nous livre des clefs pour parvenir à tenir son rôle de parent solo.

    Interview de Nour-Eddine Benzohra
  • 3214

    Guide du futur papa : Les abréviations de la grossesse qu'un jeune papa doit connaître

    Devenir papa, c'est aussi découvrir tout un nouveau vocabulaire. Corps médical, développement du fœtus, surveillance de la grossesse, il existe de nombreux termes que vous allez devoir découvrir. Suivez le guide :

    Par PapaPanique
  • 5935

    Le congé parental obligatoire

    Le congé parental est un sujet qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Et pour avoir eu la chance d'en avoir profité lorsque j'étais jeune papa je souhaitais partager avec vous mon expérience et mon point de vue sur ce sujet qui prend une ampleur de plus en plus importante. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour vous, futurs parents !

    Par PapaPanique
  • 5866

    Comment mes proches ont réagi quand je leur ai annoncé le futur prénom de mon enfant

    Il y a ceux qui ont choisi le prénom de leur enfant depuis des années, ceux qui organisent des brainstormings, ceux qui sont tombés amoureux du héros de leur dernier roman ou encore ceux qui le jour J n'ont encore aucune idée du prénom de leur bébé.

    Par PapaPanique
  • l'avis de l'expert
    552

    Les prénoms pour bébé, comment choisir ?

    Original ou classique, traditionnel ou moderne, court ou long... Choisir un prénom pour son bébé, voilà qui n'est pas anodin ! Comment nos choix sont-ils influencés ? Faisons le point avec François Bonifaix, psychanalyste et spécialiste du sujet.

    Interview de François Bonifaix
  • 6253

    Habiller sa petite fille quand on est un papa

    Pour un papa, il y a de nombreuses choses à apprendre pour habiller sa petite fille, il n'est pas toujours facile de savoir marier les bons vêtements pour créer la tenue idéale.

    Par PapaPanique

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE