Séjour à la maternité : Lettre d'une jeune maman

Ajouter à mes favoris

Par Serena, le 225272
Par Serena, le 1 Septembre 2016
225272

Cher toi, Si tu lis cette lettre c'est parce que je viens d'accoucher, genre là, il y a quelques heures. Mon corps est tiraillé au sens propre et figuré, entre joie, épisiotomie, bonheur et douleur. Je viens de découvrir mon bébé, celui que j'ai porté pendant 271 jours, 7 heures et 8 minutes, (OUI, j'ai compté) et je suis sur mon petit nuage en coton moelleux (les calmants font encore un peu effet).

Cher toi,

Si tu lis cette lettre c'est parce que je viens d'accoucher, genre là, il y a quelques heures.
Mon corps est tiraillé au sens propre et figuré, entre joie, épisiotomie, bonheur et douleur.
Je viens de découvrir mon bébé, celui que j'ai porté pendant 271 jours, 7 heures et 8 minutes, (OUI, j'ai compté) et je suis sur mon petit nuage en coton moelleux (les calmants font encore un peu effet).

Or toi, tu vas faire irruption sur mon nuage, tu vas vouloir aussi voir mon bébé, alors que, bon, tu ne l'as pas porté. Tu vas me voir en pyjama, la mine défaite et la démarche hasardeuse. 

Je te comprends, tu sais, mon bébé, c'est le plus beau, il est normal qu'on veuille admirer ce chef d'œuvre. 

Alors, pour que mon séjour à la maternité se passe au mieux (POUR MOI, et donc pour toi, parce que les hormones, ça peut avoir des effets très dangereux sur le comportement, et que je pourrais me transformer en serial killer sanguinaire ou en licorne dépressive, d'une seconde à l'autre), je t'écris cette petite lettre afin de t'administrer quelques conseils concernant le comportement à adopter face à la toute jeune mère que je suis. 


À vous, mesdames et messieurs les soignants :
- accordez vos violons par pitié. Les soins du cordon, l'allaitement, les positions pour dormir : MERCI DE ME DONNER TOUJOURS LA MÊME VERSION. Je dois déjà devenir responsable, ne me rendez pas chèvre, en plus.
- gardez vos remarques culpabilisantes : je suis jeune maman, j'ai expulsé un môme et un placenta mais pas le mode d'emploi. Soyez patients, expliquez moi. 
- dites que mon bébé est le plus beau de la maternité. Plusieurs fois, pour que je vous crois. (Et aussi que sa tête en forme de cône redeviendra normale rapidement, pitié).


À vous, ma famille et mes amis :
- si le bébé dort, NON on ne le réveille pas pour voir "ses beaux yeux". (Cf la mention du serial killer ci-dessus)
- merci d'éviter de me demander les détails de ce que je viens de vivre, vraiment. 
- pensez à m'apporter des cadeaux, à moi aussi. 
- le bébé ME ressemble. POINT.
- on ne l'embrasse pas sur le visage, on ne se le passe pas de bras en bras : ceci est un être humain de quelques heures, laissons lui croire un peu que ce monde est civilisé.
- respectez les horaires de visite, pas ceux de la maternité, NON, LES MIENS, que je vous communiquerai sans faute pour une bonne logistique et pour qu'on évite que ce soit la teuf toute la journée, j'ai dormi 1 h 27 depuis deux jours. 
- dites moi que mon bébé est beau. Merci. Encore ? Ahhh.


À toi, mon conjoint, ma moitié :
- pardon pour les insultes pendant l'accouchement, oui, je le pensais, mais c'est parce que c'est un peu de ta faute tout ça, quand même. 
- dis moi que je suis belle, et que non, non, il ne me reste pas trop de ventre, non.
- notre bébé est le plus beau, parce qu'il me ressemble, hein ?
- reviens avec un cadeau pour ta femme chérie. NON DEUX. NON TROIS ! (27 h de travail mec, 27 HEURES !) 
- ne te plains pas. Jamais ! J'ai souffert, JE SUIS UNE WARRIOR, tu es admiratif et ce, pendant au moins 5 jours ! Non, 10 !
- dis moi combien tu m'aimes, et fais des jolies photos de cette nouvelle vie qui commence. 


Merci à tous pour votre compréhension,
Mon séjour en maternité sera merveilleux, grâce à vous !

L'avis de l'expert

Mon premier accouchement

Le récit de mon premier accouchement en tant que sage-femme, le début de l'aventure !
Pour commencer par le commencement, j’avais envie de partager avec vous le récit du premier accouchement que j’ai moi-même réalisé. Les études de…

Par Géraldine, Un amour de sage-femme
Lire l'article

Sur le même theme

  • 1564

    Lettre ouverte à ma sage-femme

    Vous êtes entrée dans ma vie au moment qui compte le plus dans la vie d'une femme. Celui où tous les sens sont sans dessus dessous, où l'essence même de la vie s'insinue dans notre corps, notre tête, et notre âme. Celui où naissent les questions métaphysiques, philosophiques, psychologiques, côtoyant d'autres interrogations bien plus pragmatiques (à quel moment puis-je crier pour avoir une péridurale ?!).

    Par Cynthia
  • 29010

    Ces choses que les papas pourraient faire pendant l'accouchement et qui aideraient VRAIMENT

    Ahhhh l'accouchement, après 9 merveilleux mois de grossesse, c'est enfin LE jour de la rencontre avec votre merveilleux bébé. Mais avant cela, il y a un peu de travail pour maman, mais aussi pour papa, pour qui le jour de l'accouchement est loin d'être de tout repos !

    Par Serena
  • 3660

    Les 10 questions que j'aurais aimé poser pendant ma grossesse

    Face au gynécologue, aux sages-femmes et à tous les professionnels de santé que l'on rencontre durant cette période, on n'ose pas toujours poser ces questions sur la grossesse qui pourtant nous hantent.

    Par Serena
  • 13189

    Ma si belle rencontre de maman avec bébé

    Avoir un bébé, c'est tout un projet de vie. En tombant enceinte, on va vers l'inconnu. On s'imagine un petit être, on s'imagine, ou on sait, qu'on attend un garçon ou une fille. On se dit qu'il sera comme ci ou comme ça, qu'il aura les yeux bleus ou marrons, qu'il aura les yeux en amande et la bouche charnue, et puis HOP on accouche. Et c'est ce qui rend cette rencontre entre maman et bébé si magique.

    Par Jessica
  • 8447

    L'éducation bienveillante : Quand dois-je dire non à mon enfant ?

    Dès deux ans, dire non à son enfant devient compliqué ... si bien que l'on se demande parfois si il est important d'insister. Est-il préférable de s'affirmer face à lui, ou bien de contourner le problème avec quelques astuces ? Ces questions liées à l'éducation bienveillante, nous nous les posons tous.

    Par Aurélie
  • 16764

    Ce que j'aimerais dire à tous ceux qui touchent mon ventre de femme enceinte

    Le ventre d'une femme enceinte c'est comme le pompon d'un marin, tout le monde s'empresse de le toucher, à croire qu'il porte bonheur !

    Par Serena
  • l'avis de l'expert
    559

    Parentalité positive, comment l'appliquer au quotidien ?

    La parentalité positive est une forme de communication bienveillante et respectueuse entre l'enfant et ses parents. Psychologue de formation, Nadège Larcher anime des ateliers pour aider les parents à favoriser ce type de communication. Elle vous explique ici les principaux fondements et livre ses conseils pour parvenir à la mettre en place au sein de votre famille.

    Interview de Nadège Larcher
  • l'avis de l'expert
    295

    Les premiers sourires de votre bébé, quelle émotion !

    Mais qu'est-ce qui peut bien procurer une joie inconditionnelle aux jeunes parents ? Les premiers sourires de leur bébé, bien sûr ! Alors, pourquoi ses risettes sont-elles si importantes, pour les tout-petits comme pour les grands ? La psychologue Anne Bacus nous en dit plus sur ces moments de bonheur et de partage.

    Interview d' Anne Bacus

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE