Paroles d'experts

Pourquoi je suis devenue sage-femme

Ajouter à mes favoris

Par Géraldine, Un amour de sage-femme
le 4163
Par Géraldine, le 27 Février 2013
4163

Tout savoir sur la vocation de sage-femme

Petite, déjà, le milieu médical m’attirait. Je faisais toujours des pieds et des mains auprès de mes parents pour obtenir la dernière trousse de médecin pour enfant, avec le stéthoscope et tout le matériel qui va avec. Une sorte de petit Dr Quinn comme dans la série télé éponyme… 

 

Plus tard, au moment d’aborder mes études, je me suis donc tournée vers la faculté de médecine. Mon objectif premier était de devenir médecin mais, après deux premières années de cours, le concours m’a valu une place pour continuer des études de sage-femme. Déçue et pleine d’interrogations sur ce métier peu connu, j’ai mené l’enquête pour en savoir davantage. Et oui, le choix d’une carrière ne se fait pas sur un coup de tête, il fallait sérieusement y réfléchir ! Je me suis donc déplacée dans une maternité où des sages-femmes m’ont gentiment accueillie. Je leur ai posé mes questions sur la profession, les possibilités qu’elle offrait et j’ai même pu assister à un accouchement. L’expérience m’a immédiatement conquise !

 

Enthousiasmée par ce métier qui méritait d’être mieux connu, je me suis lancée dans l’aventure. Sage-femme, un peu par hasard, certes, mais pas par dépit ! De toute manière, pour poursuivre ces études, il faut aimer ce métier, être motivé(e), être passionné(e), sinon impossible de continuer. Dés le départ, il y a des gardes le week-end, les jours fériés, de jour comme de nuit, des gardes qui durent aussi plus longtemps que prévu… Résistance physique, endurance, empathie et calme font partie des qualités requises ! Après sept années d’exercice, et même s’il y a des hauts et des bas, comme dans n’importe quel autre métier, je me dis que quoi qu’il en soit, l’obstétrique était ma voie. Quoi de plus merveilleux que d’assister à la naissance d’un enfant ? Ce métier médical, à part entière, offre la possibilité de suivre un couple du début de la grossesse jusqu’à l’accouchement et d’accompagner les femmes au quotidien et tout au long de leur vie avec le suivi gynécologique que nous pouvons réaliser. Ce métier où le relationnel et l’humain prédominent, offre de multiples facettes, des moments de partage d’émotions, des instants de vie inoubliables qui ne me feront en rien regretter le choix que j’ai fait.

 

Voilà comment je suis devenue sage-femme.

 

© Fotolia

L'avis de l'expert

Déshydratation des bébés, comment l'éviter ?

La déshydratation chez les bébés peut être très rapide. Vigilance et prévention sont donc de rigueur comme nous l'explique un pédiatre.

Interview d' Arnault Pfersdorff, Pédiatre
Lire l'article

Sur le même theme

  • 1564

    Lettre ouverte à ma sage-femme

    Vous êtes entrée dans ma vie au moment qui compte le plus dans la vie d'une femme. Celui où tous les sens sont sans dessus dessous, où l'essence même de la vie s'insinue dans notre corps, notre tête, et notre âme. Celui où naissent les questions métaphysiques, philosophiques, psychologiques, côtoyant d'autres interrogations bien plus pragmatiques (à quel moment puis-je crier pour avoir une péridurale ?!).

    Par Cynthia
  • 29010

    Ces choses que les papas pourraient faire pendant l'accouchement et qui aideraient VRAIMENT

    Ahhhh l'accouchement, après 9 merveilleux mois de grossesse, c'est enfin LE jour de la rencontre avec votre merveilleux bébé. Mais avant cela, il y a un peu de travail pour maman, mais aussi pour papa, pour qui le jour de l'accouchement est loin d'être de tout repos !

    Par Serena
  • 13189

    Ma si belle rencontre de maman avec bébé

    Avoir un bébé, c'est tout un projet de vie. En tombant enceinte, on va vers l'inconnu. On s'imagine un petit être, on s'imagine, ou on sait, qu'on attend un garçon ou une fille. On se dit qu'il sera comme ci ou comme ça, qu'il aura les yeux bleus ou marrons, qu'il aura les yeux en amande et la bouche charnue, et puis HOP on accouche. Et c'est ce qui rend cette rencontre entre maman et bébé si magique.

    Par Jessica
  • l'avis de l'expert
    573

    Accouchement : les questions que vous n'osez pas poser

    Le jour J approche à grands pas et les questions sur votre accouchement se bousculent dans votre tête ? C'est normal ! Laurence Pavie, sage-femme hospitalière, vous apporte des éléments de réponse aux interrogations que vous pourriez avoir et que vous n'osez pas formuler.

    Interview de Laurence Pavie
  • 2277

    Les petites angoisses pendant l'accouchement

    Mis à part les problèmes de santé, il est bien normal d'avoir des petites angoisses avant ou pendant l'accouchement ! Parce que tout le monde en conviendra, on n'accouche pas tous les jours !

    Par AstridM
  • L'avis de l'expert
    740

    Accoucher en maison de naissance, pour un accouchement plus naturel ?

    Donner la vie dans une maison de naissance, c'est désormais possible en France ! Depuis 2016, cinq d'entre elles accueillent pour l'instant les futures mamans qui souhaitent un accouchement moins médicalisé et un suivi personnalisé. Nathalie Munsch est sage-femme. Elle nous explique comment s'y déroulent le suivi de grossesse et l'accouchement.

    Interview de Nathalie Munsch
  • l'avis de l'expert
    525

    Préparez votre périnée pendant la grossesse

    Le péri-quoi ? Avant votre grossesse, aviez-vous déjà entendu parler du périnée ? Cet ensemble de muscles est pourtant essentiel, alors que la grossesse et l'accouchement ont tendance à l'affaiblir. Mais comment le préserver ? Chantal Fabre-Clergue, sage-femme et sexologue spécialiste du périnée, nous explique en détails comment protéger son périnée au mieux.

    Interview de Chantal Fabre-Clergue
  • l'avis de l'expert
    688

    Le yoga prénatal, une préparation idéale à l'accouchement ?

    Le yoga prénatal offre de nombreux avantages physiques et psychologiques lors de la grossesse. La pratique de cette discipline consiste ainsi à atteindre l'harmonie entre le corps et l'esprit. Grâce au yoga prénatal, la future maman peut se connecter à son bébé, se relaxer, mieux respirer... Autre avantage non négligeable (quand on connaît certains désagréments de la grossesse !), le yoga prénatal permet de venir à bout de petits maux récurrents lors de ces neuf mois, comme les maux de dos, les brûlures d'estomac, etc. Il offre ainsi un condensé de bien-être pour arriver au top le jour J !

    Interview de Bernadette de Gasquet

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE