Paroles d'experts

Les prénoms pour bébé, comment choisir ?

Ajouter à mes favoris

Interview de François Bonifaix, Psychanalyste
le 796
Interview de François Bonifaix, Psychanalyste
le 17 Janvier 2017
796

Original ou classique, traditionnel ou moderne, court ou long... Choisir un prénom pour son bébé, voilà qui n'est pas anodin ! Comment nos choix sont-ils influencés ? Faisons le point avec François Bonifaix, psychanalyste et spécialiste du sujet.

Ah, le choix du prénom de son bébé, pas toujours facile de se mettre d’accord ! C’est pourtant ce qui va faire son identité, celle qui va le suivre toute son existence. Une lourde responsabilité parentale donc, car les conséquences psychologiques de ce choix peuvent être importantes comme le confirme François Bonifaix : « On doit apprendre à vivre avec notre prénom. Il doit donc être le reflet de nous-même et non celui de ce que nos parents souhaiteraient que l’on soit ». Penser à son enfant avant de penser à soi, voilà sans doute l’un des premiers critères pour choisir le prénom de son bout de chou. Pensez aussi au nom de famille qui y sera associé, aux initiales, aux jeux de mots (eh oui, les enfants sont parfois cruels entre eux !), à la difficulté de l’épeler, etc. Autant de questions à se poser pour faire le « bon » choix.

 

Derrière chaque prénom se cache en général une histoire : « Quand les parents vous disent qu’ils l’ont choisi juste parce qu’ils le trouvent joli, il faut creuser. Ce sont sur les raisons du choix qu’il faut s’arrêter car l’acceptation de son prénom, c’est l’acceptation de soi » explique François Bonifaix. Et un prénom, on le garde à vie. « Il ne doit donc pas être un fardeau pour l’enfant, cela peut être dur de grandir avec cela », poursuit le spécialiste. Influences culturelle, régionale ou familiale, hommage à un membre de la famille, volonté de faire plaisir à belle-maman ou au grand-oncle envie de sortir des sentiers battus ou, au contraire, d’opter pour un prénom courant... Chaque parent est influencé, consciemment ou non, par divers facteurs. C’est aussi sans doute pour cela que la majorité d’entre eux préfère donner un prénom « passe-partout » et ne pas faire preuve d’excentricité. « Donner un prénom commun, c’est finalement très rassurant pour les parents. On se dit que son enfant s'intégrera plus facilement dans la société en s’appelant Enzo ou Léa » affirme François Bonifaix.  

 

Quelles sont les tendances actuelles ?

Les prénoms, c’est un peu comme la mode, il y a des tendances que l’on a envie de suivre ou non ! Les prénoms plutôt courts comme Léa, Emma, Manon, Léo, Lucas, Hugo avec des terminaisons en « a » ou en « o » sont en vogue. « Depuis 5 ou 6 ans, il n’y a pas vraiment d’évolution dans le top 10. Il y a aussi de nombreuses influences avec des prénoms d’origine espagnole, portugaise, africaine… Enfin, dans un climat de recherche d’identité, de volonté d’égalité homme / femme, on assiste également à une tendance inconsciente de désexualisation avec des prénoms mixtes comme Camille, Liam, Eden, Charlie… » souligne le spécialiste.

 

Les vieux prénoms reviennent aussi en force, chez les filles comme chez les garçons : Augustin, Jean, Gustave, Joséphine, Suzanne, Jeanne, Adèle ont le vent en poupe. « C’est un choix rassurant, on ancre ainsi ses racines. »poursuit François Bonifaix. Et cela devrait d’ailleurs perdurer selon l’expert. Il est même probable que l’on assiste à un retour de prénoms comme Patrick, Brigitte ou encore Claude.

Quant aux prénoms originaux ou inventés, ils sont finalement peu nombreux. On vous laisse cogiter avec ces quelques idées de prénoms plutôt atypiques déjà donnés à des bébés ces dernières années… Winner, Ortie, Allowin, Blocus, Merdive, Lola-Poupoune, Euthanasia ou encore Boghosse. Alors, inspiré ? À vous désormais de choisir !

Le saviez-vous ?

Depuis janvier 2017, la durée du délai de déclaration de naissance a été rallongée. Il est passé de trois à cinq jours. Voilà qui laisse plus de temps aux heureux parents pour officialiser l’arrivée de leur bout de chou et le déclarer à la mairie ! Pensez à vous renseigner car certaines maternités proposent aussi d’enregistrer les déclarations de naissance. Pratique, non ?


François Bonifaix est psychanalyste. Il a aussi étudié la programmation neurolinguistique (PNL) et l'hypnose ericksonienne. Par la suite, il a axé ses recherches sur les raisons du choix du prénom par les parents et les conséquences psychologiques qui peuvent en découler. Il en a publié un livre : « Le Traumatisme du prénom » (éditions Dune 95).

 

Top des prénoms en 2017  

Filles Garçons
  • Louise
  • Jade
  • Emma
  • Chloé
  • Alice
  • Inès
  • Léa
  • Manon
  • Lina
  • Mila
 
  • Gabriel
  • Jules & Raphaël
  • Léo
  • Adam
  • Lucas
  • Louis
  • Liam
  • Ethan
  • Hugo
  • Arthur

 

Paroles de blogueurs

Comment mes proches ont réagi quand je leur ai annoncé le futur prénom de mon enfant

Choisir le prénom de son futur enfant n'est pas une mince affaire. Voici ce que nous avons traversé avant de prendre notre décision...

Par PapaPanique, La nouvelle est tombée, je vais devenir papa !
Lire l'article

Sur le même theme

  • ebox
    3325

    Réussir à trouver du temps pour chaque enfant

    Avoir une famille nombreuse comporte de magnifiques avantages : c'est la promesse de ne jamais s'ennuyer, d'aimer fois deux, fois trois, fois quatre... sans jamais s'en lasser.

    Par Aurélie
  • l'avis de l'expert
    77

    Comment bien laver les mains de son bébé ?

    C'est bien connu, c'est en touchant à tout que les bébés explorent leur environnement ! Leur laver les mains régulièrement est donc essentiel. La pédiatre Sarah Bursaux nous explique les bons gestes à adopter pour un lavage des mains efficace quel que soit l'âge de votre bout de chou.

    Interview de Sarah Bursaux
  • l'avis de l'expert
    135

    Fille ou garçon : choisir le sexe de son enfant, est-ce si important ?

    Vouloir avoir une fille ou un garçon en premier est assez courant et chaque parent a souvent une préférence. Rien d'anormal à cela, tant que choisir le sexe de son futur enfant ne devient pas obsessionnel, comme nous l'explique la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval. Mais l'essentiel n'est-il pas ailleurs ?

    Interview de Geneviève Delaisi
  • l'avis de l'expert
    166

    Troubles du sommeil et cauchemars chez l'enfant : comment réagir ?

    Mon enfant fait des cauchemars, est-ce normal ? Comment dois-je réagir lorsque cela se produit ? Pas toujours facile de comprendre les réveils nocturnes de vos tout-petits ! Faisons le point avec le Dr Vanessa Slimani, pédopsychiatre et spécialiste du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani
  • l'avis de l'expert
    115

    Accidents domestiques : comment protéger bébé ?

    Dès la naissance, les risques d'accidents domestiques existent pour votre bébé. Ils sont même un problème majeur de santé publique*. La majorité des accidents ayant lieu au sein de la maison, le Dr François Arditty - médecin urgentiste en pédiatrie - nous parle des principaux risques et nous livre ses conseils pour mieux gérer en cas d'accident.

    Interview de Dr François Arditty
  • 8508

    L'éducation bienveillante : Quand dois-je dire non à mon enfant ?

    Dès deux ans, dire non à son enfant devient compliqué ... si bien que l'on se demande parfois si il est important d'insister. Est-il préférable de s'affirmer face à lui, ou bien de contourner le problème avec quelques astuces ? Ces questions liées à l'éducation bienveillante, nous nous les posons tous.

    Par Aurélie
  • 2793

    Comment la musique a éveillé mon bébé

    En ce jour de Fête de la Musique, je souhaitais partager avec vous mon témoignage sur les effets que la musique a eu sur mon bébé. Comment mes enfants ont réagi à la musique durant ma grossesse ? Quels effets la musique a eu sur mes enfants lorsqu'ils étaient bébés ?

    Par Cynthia
  • l'avis de l'expert
    410

    Attachement maman-bébé : comment naît-il ?

    Tisser un lien unique au fil des jours avec votre bout de chou, voilà ce qu'est l'attachement maman-bébé. Une relation fondamentale qui va aider votre tout-petit à grandir et se développer en toute confiance comme nous l'explique Caroline Arditty, psychologue en maternité.

    Interview de Caroline Arditty

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE