Paroles d'experts

A quel moment déclenche-t-on l'accouchement ?

Ajouter à mes favoris

Par Géraldine, Un amour de sage-femme
le 8313
Par Géraldine, le 6 Mars 2014
8313

Il arrive que l’accouchement ne se déroule pas tout à fait comme on l’a imaginé et que l’on ne puisse se contenter de laisser faire « Dame Nature » dans certaines situations. Mais pourquoi faut-il déclencher un accouchement et à quel moment ?

Il arrive que l’accouchement ne se déroule pas tout à fait comme on l’a imaginé et que l’on ne puisse se contenter de laisser faire « Dame Nature » dans certaines situations. Mais pourquoi faut-il déclencher un accouchement et à quel moment ?

Le déclenchement artificiel du travail consiste à induire des contractions ayant pour but la mise en travail et donc, l’accouchement

Généralement, les maternités le proposent pour des raisons médicales pour la santé de la maman, du bébé ou bien des deux. En cas de pathologie maternelle ou fœtale, le déclenchement du travail peut être envisagé avant le terme. Le bébé naîtra donc prématurément. Bien entendu, l’équipe médicale sera là pour vous apporter toutes les informations nécessaires.

Quand bébé se fait attendre…

Le déclenchement du travail est aussi envisagé en cas de grossesse prolongée. A partir de la date du terme prévu, votre grossesse est davantage surveillée pour s’assurer que le bébé se porte bien. Si tout se passe bien mais que votre enfant tarde à  pointer le bout de son nez, l’équipe médicale intervient entre 2 à 6 jours après la date du terme, selon les équipes, pour que vous puissiez accoucher. 

Il arrive également que certaines femmes perdent du liquide amniotique sans se mettre en travail, là aussi l’équipe médicale procède à  un déclenchement du travail pour limiter le risque infectieux. Le délai sera variable en fonction de différents paramètres (couleur du liquide, résultats du prélèvement vaginal de fin de grossesse, durée de l’ouverture de la poche des eaux…).

Et si la grossesse se déroule normalement ?

En cas de grossesse normale, il n’y a pas de raison de déclencher l’accouchement. Par ailleurs, vous pouvez entendre parler de déclenchement de convenance dit aussi « accouchement programmé ». Ce déclenchement est envisageable à partir de 39 semaines d’aménorrhées* et, bien sûr, à condition que le col soit suffisamment favorable (raccourci, ramolli, ouvert, présentation basse). 

Vous pouvez en faire la demande auprès de l’équipe médicale ou bien la maternité peut également vous le proposer. Dans tous les cas vous pouvez changer d’avis et refuser. Si l’activité en salle de naissance est trop importante, il se peut aussi que, pour votre sécurité et celle de votre bébé, l’équipe médicale ne puisse pas pratiquer le déclenchement.

Déclenchement de l’accouchement : comment ça se passe ? 

Tout d’abord l’équipe médicale examine votre col et enregistre le cœur du bébé à l’aide d’un monitoring.

En cas d’indication médicale et lorsque le col n’est pas suffisamment favorable, le déclenchement du travail peut durer 24 à 48 heures. Dans ce cas, on pose un gel (ou un tampon, ou comprimé) dans le vagin qui va déclencher des contractions. On réalise un monitoring pour voir comment votre enfant réagit aux contractions et si celles-ci sont régulières.

Si le col est favorable, on pose une perfusion d’ocytocine d’emblée et, dès que possible, on perce la poche des eaux, si celle-ci ne s’est pas rompue spontanément. Dans ce cas, le déclenchement est plus rapide et le bébé naîtra le plus souvent en moins de 12 heures. Généralement, en cas de déclenchement, les contractions sont plus intenses. C’est pour cela que les déclenchements se font régulièrement avec une anesthésie péridurale. Comme dans le cas d’un travail spontané, il existe un risque de césarienne.

Et vous, êtes-vous déjà passée par la case déclenchement ? N’hésitez pas à partager ici votre expérience. 

*Semaines d’aménorrhées : elles sont comptées à partir de la date des dernières règles.  

Thèmes :

Sur le même theme

  • Ma vie de Maman
    535

    Après votre accouchement, que se passe-t-il pour vous et votre bébé ?

    Les premières minutes après la naissance de votre bébé sont bien sûr chargées en émotions... Outre cette rencontre tant imaginée, quelques examens et soins vous attendent, vous et votre bébé, dans les heures et les jours qui suivent l'accouchement. Marie-Dominique Bressot, sage-femme à la maternité des Diaconesses, à Paris, vous explique le déroulé de ces jours si particuliers.

    Interview de Marie-Dominique Bressot
  • 6168

    Ce que j'aurais aimé qu'on m'offre à la maternité

    À toutes les naissances, sonne la traditionnelle valse des cadeau pour la future maman. Souvent, c'est le bon moment pour l'entourage de se faire plaisir en achetant un tas de petits cadeaux choupis-mimis destinés au tout nouvel arrivant de la famille. Malheureusement, force est de constater que toutes ces bonnes intentions pour la future maman se ressemblent souvent.

    Par Natacha
  • L'avis de l'expert
    460

    Accoucher en maison de naissance, pour un accouchement plus naturel ?

    Donner la vie dans une maison de naissance, c'est désormais possible en France ! Depuis 2016, cinq d'entre elles accueillent pour l'instant les futures mamans qui souhaitent un accouchement moins médicalisé et un suivi personnalisé. Nathalie Munsch est sage-femme. Elle nous explique comment s'y déroulent le suivi de grossesse et l'accouchement.

    Interview de Nathalie Munsch
  • ACTU
    5611

    Grand Prix evian des Écoles de Sages-Femmes, une histoire qui dure !

    Pour sa 25ème édition, le Grand Prix evian des Écoles de Sages-Femmes a cette année encore ravi tous les participants. Réuni à Evian-les-Bains, dans un cadre magnifique sur les bords du lac Léman, le jury de professionnels de santé a récompensé les lauréats. L'occasion pour evian de réaffirmer son engagement historique auprès des sages-femmes, des mamans et des bébés lors d'un week-end convivial.

    Par Elisa
  • l'avis de l'expert
    275

    Peau à peau avec bébé, un véritable moment de partage !

    D'abord réservé aux prématurés, le contact peau à peau est aujourd'hui de plus en plus répandu dans les maternités pour permettre aux jeunes parents de tisser les premiers liens avec bébé. Cécile Cortet, thérapeute psychocorporel, nous en dit plus sur cette technique aux nombreux bienfaits.

    Interview de Cécile Cortet
  • 10807

    SMS : chéri, je crois que ça y est !

    Ahh.. la fin de grossesse, les fausses alertes, tout ça..

    Par Serena
  • 13175

    Lettre à mon périnée

    Cher périnée, Avant d'avoir des enfants je ne savais rien de toi, même pas que tu existais, c'est dire.

    Par Jessica
  • 217499

    Séjour à la maternité : Lettre d'une jeune maman

    Cher toi, Si tu lis cette lettre c'est parce que je viens d'accoucher, genre là, il y a quelques heures. Mon corps est tiraillé au sens propre et figuré, entre joie, épisiotomie, bonheur et douleur. Je viens de découvrir mon bébé, celui que j'ai porté pendant 271 jours, 7 heures et 8 minutes, (OUI, j'ai compté) et je suis sur mon petit nuage en coton moelleux (les calmants font encore un peu effet).

    Par Serena

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE