Paroles d'experts

Accoucher par le siège, c'est possible !

Ajouter à mes favoris

Par Géraldine, Un amour de sage-femme
1115
Par Géraldine, 7 Mai 2013
1115

Lorsque le bébé décide de se présenter « en siège », c'est-à-dire la tête vers le haut, plutôt que vers le bas comme c'est le cas habituellement, la future maman s'inquiète souvent de la manière dont va se dérouler son accouchement. Pourtant un accouchement en siège, lorsque toutes les conditions sont réunies, est particulièrement beau.

Mme A. s’est présentée à la maternité pour son rendez-vous mensuel avec une sage-femme. Elle ressentait des contractions qui n’étaient pas particulièrement douloureuses selon elle, pourtant, son col était déjà ouvert à 4 cm. Mais ce n’était pas tout : le bébé récalcitrant se présentait en siège. Toutes les conditions étaient réunies pour que l’équipe obstétricale accepte un accouchement par voie basse : pour cela, il faut que les dimensions du bassin, mesurées par radiopelvimètrie soient satisfaisantes et supérieures à la circonférence de la tête du bébé, et que le siège soit décomplété, c'est-à-dire que le bébé doit être assis sur ses fesses avec ses jambes vers le haut, ce qui favorise la dilatation. Et surtout, les parents doivent être d’accord et motivés à l’idée d’accoucher de cette façon. 

 

Sans plus attendre, on a installé la maman en salle d’accouchement. Plutôt zen, elle était ravie de l’arrivée de son deuxième enfant, quinze jours avant la date du terme prévu. La péridurale posée, le travail s’est déroulé brillamment et, une heure plus tard, la dilatation était complète. J’étais excitée comme une étudiante à l’idée de participer à cet accouchement. Vous voyez les internes de la série Grey’s anatomy  qui essaient de piquer les interventions chirurgicales de leurs collègues ? J’étais un peu dans cet état-là. Même si toute l’équipe obstétricale doit être présente pour un tel accouchement, interne ou pas, je comptais bien m’imposer ! Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’assister à un accouchement par le siège.


Tout était prêt. On attendait, tous très impatients, peut-être même plus que les parents ! L’enfant s’est engagé dans le bassin de sa maman. On l’a laissé faire tranquillement, et on a entraperçu ses fesses. La maman a commencé à pousser. Des fesses, toutes roses, sont sorties, suivies d’une jambe puis l’autre, puis le corps ; une toute petite intervention et le bébé était à califourchon sur mon bras. Magnifique ! J’ai immédiatement félicité les parents et surtout la maman, c’était un très bel accouchement. La petite Rosalie pesait 3 ,4 kg.

 

L’idée d’un accouchement par le siège peut parfois faire peur, d’autant plus qu’on informe les futurs parents en évoquant les risques éventuels. Un accouchement par voie basse en siège peut s’envisager d’un point de vue médical, n’hésitez pas à en discuter avec l’équipe médicale avant de prendre votre décision, elle saura vous conseiller et vous rassurer.

 

Et vous, avez-vous déjà accouché par le siège ? Racontez-nous !

 

© Fotolia

L'avis de l'expert

Déshydratation des bébés, comment l'éviter ?

La déshydratation chez les bébés peut être très rapide. Vigilance et prévention sont donc de rigueur comme nous l'explique un pédiatre.

Interview d' Arnault Pfersdorff, Pédiatre
Lire l'article

Sur le même theme

  • 6217

    Lettre ouverte à mes amies futures mamans : mon premier accouchement, entre craintes et excitation

    Je ne suis pas une stressée de nature. Je déteste me mettre la pression et la rate au court-bouillon. Mais savez-vous ce qu'on dit ? Avant, j'avais des principes. Maintenant, je suis enceinte... Aux cours des préparations à l'accouchement, j'avais un milliard de questions, vite supplantées par celle-ci : est-ce que je vais y arriver ?

    Par Cynthia
  • 4023

    Lettre ouverte à ma sage-femme

    Vous êtes entrée dans ma vie au moment qui compte le plus dans la vie d'une femme. Celui où tous les sens sont sans dessus dessous, où l'essence même de la vie s'insinue dans notre corps, notre tête, et notre âme. Celui où naissent les questions métaphysiques, philosophiques, psychologiques, côtoyant d'autres interrogations bien plus pragmatiques (à quel moment puis-je crier pour avoir une péridurale ?!).

    Par Cynthia
  • 31854

    Ces choses que les papas pourraient faire pendant l'accouchement et qui aideraient VRAIMENT

    Ahhhh l'accouchement, après 9 merveilleux mois de grossesse, c'est enfin LE jour de la rencontre avec votre merveilleux bébé. Mais avant cela, il y a un peu de travail pour maman, mais aussi pour papa, pour qui le jour de l'accouchement est loin d'être de tout repos !

    Par Serena
  • 13779

    Ma si belle rencontre de maman avec bébé

    Avoir un bébé, c'est tout un projet de vie. En tombant enceinte, on va vers l'inconnu. On s'imagine un petit être, on s'imagine, ou on sait, qu'on attend un garçon ou une fille. On se dit qu'il sera comme ci ou comme ça, qu'il aura les yeux bleus ou marrons, qu'il aura les yeux en amande et la bouche charnue, et puis HOP on accouche. Et c'est ce qui rend cette rencontre entre maman et bébé si magique.

    Par Jessica
  • l'avis de l'expert
    1638

    Accouchement : les questions que vous n'osez pas poser

    Le jour J approche à grands pas et les questions sur votre accouchement se bousculent dans votre tête ? C'est normal ! Laurence Pavie, sage-femme hospitalière, vous apporte des éléments de réponse aux interrogations que vous pourriez avoir et que vous n'osez pas formuler.

    Interview de Laurence Pavie
  • 3164

    Les petites angoisses pendant l'accouchement

    Mis à part les problèmes de santé, il est bien normal d'avoir des petites angoisses avant ou pendant l'accouchement ! Parce que tout le monde en conviendra, on n'accouche pas tous les jours !

    Par AstridM
  • L'avis de l'expert
    1286

    Accoucher en maison de naissance, pour un accouchement plus naturel ?

    Donner la vie dans une maison de naissance, c'est désormais possible en France ! Depuis 2016, cinq d'entre elles accueillent pour l'instant les futures mamans qui souhaitent un accouchement moins médicalisé et un suivi personnalisé. Nathalie Munsch est sage-femme. Elle nous explique comment s'y déroulent le suivi de grossesse et l'accouchement.

    Interview de Nathalie Munsch
  • l'avis de l'expert
    1093

    Préparez votre périnée pendant la grossesse

    Le péri-quoi ? Avant votre grossesse, aviez-vous déjà entendu parler du périnée ? Cet ensemble de muscles est pourtant essentiel, alors que la grossesse et l'accouchement ont tendance à l'affaiblir. Mais comment le préserver ? Chantal Fabre-Clergue, sage-femme et sexologue spécialiste du périnée, nous explique en détails comment protéger son périnée au mieux.

    Interview de Chantal Fabre-Clergue

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE