Paroles d'experts

L'âge du pourquoi, comment gérer ?

Ajouter à mes favoris

Interview d' Anne Bacus, Psychologue clinicienne, psychothérapeute et sexologue, spécialiste de la psychologie familiale
1059
Interview d' Anne Bacus, Psychologue clinicienne, psychothérapeute et sexologue, spécialiste de la psychologie familiale
23 Février 2017
1059

« Pourquoi le soleil est jaune ? » « Pourquoi le chien aboie ? » Votre bébé grandit et commence à vous poser des questions à longueur de journée ? Bienvenue dans l'âge du « pourquoi » ! Comment répondre à ces questions d'enfants ? Voici les conseils d'Anne Bacus, psychologue clinicienne et spécialiste de la petite enfance.

Peut-on parler d’un âge du « pourquoi » ?

Vers 2 ans, les enfants sont surtout tournés vers eux-mêmes. Peu à peu, leur curiosité va grandir, notamment, avec l’acquisition de la parole. Ils doivent donc d’abord être capables de formuler ce « pourquoi » et l’exprimer avec des mots sous forme de questions. Celles-ci naissent avec l’envie de connaître, de grandir et de savoir. S’il n’y avait pas toutes ces questions, on s’étonnerait ! Cette période dépend aussi de chaque enfant et de son ouverture sur le monde.

 

Ces « pourquoi » traduisent-ils une réelle envie d’apprendre ?

Au début, ils proviennent bien de la soif d’apprendre. L’enfant veut savoir comment fonctionne ce qui l’entoure : « Pourquoi l’avion ne tombe pas ? » par exemple. Ce « pourquoi » lui permet de comprendre plein de choses intéressantes, il va donc continuer ! Il y a ensuite le risque que l’enfant arrête car nos réponses ne le satisfont pas. Il veut des réponses brèves et adaptées à son âge. Sinon, vous allez perdre son attention et penser que cela ne l’intéresse pas. Et si vous ne savez pas répondre, proposez-lui de chercher avec lui. C’est intéressant pour l’enfant de voir que ses parents ont aussi des limites et de voir que l’on peut trouver une réponse ensemble. Enfin, outre la volonté d’apprendre, il réalise que vous aussi posez souvent des questions : « Pourquoi ne veux-tu pas t’habiller, prendre ton bain, etc. ? » Il constate ensuite que ce « pourquoi » met parfois l’adulte en difficulté et lui permet de prendre le pouvoir sur lui. Et là, selon la façon dont vous allez répondre, ce jeu du « pourquoi » va s’arrêter peu à peu ou se poursuivre inlassablement…

 

Comment réagir après dix « pourquoi » consécutifs ?

C’est ce que j’appelle la « machine à pourquoi » ! Il peut y avoir, au début, un véritable intérêt, comme évoqué précédemment. On essaye alors d’y répondre. L’enfant écoute plus ou moins la réponse, surtout si elle est un peu compliquée… Il enchaîne alors avec une autre question, puis une autre et ainsi de suite. On s’aperçoit très vite que poser des questions l’intéresse beaucoup plus que les réponses ! Dans ce cas, il s’agit plus d’un désir de capter l’attention. Et là, à vous parents de voir s’il y a une réelle curiosité derrière sa question et d’y répondre en fonction. Si c’est le cas, expliquez-lui : « Là je n’ai pas beaucoup de temps, mais si tu veux tout à l’heure on prendra un livre pour trouver la réponse à ta question ». Et faites-le !

 

Comment réagir face au « pourquoi » qui peut être embarrassant ?

Il ne faut surtout pas fuir ces questions, ni mentir. Cela voudrait dire qu’il y a un tabou et l’enfant va le sentir. Il risque d’intérioriser et considérer que ce sont des sujets que l’on ne peut pas aborder. Répondez-lui avec des mots simples. Et si sa question semble compliquée, dites-lui que vous avez besoin de réfléchir et que vous lui répondrez plus tard. Lors d’un décès, par exemple, évitez de dire que papy est parti en voyage… Expliquez la vérité sans pour autant rentrer dans tous les détails. S’il pose la question à un moment complètement incongru (dans le bus, par exemple : « Maman, pourquoi tu as un bébé dans ton ventre ? »), dites-lui que ce n’est pas le bon moment et que vous en reparlerez ce soir. Vous ne savez pas comment faire ? Prenez le temps de vous renseigner, d’en parler autour de vous. Surtout, si vous promettez d’en reparler, n’oubliez pas de le faire ! Il y a des tas de livres qui expliquent très bien ces choses-là et qui pourront vous aider à trouver des éléments de réponse. Veillez à dire la vérité, soyez à l’écoute et rassurez en donnant la meilleure explication possible en fonction de l’âge de votre petit…


Anne Bacus est psychologue clinicienne, psychothérapeute et sexologue, spécialiste de la psychologie familiale. Elle est aussi l’auteure de nombreux ouvrages de psychologie comme « Le guide de votre enfant de 3 à 6 ans » et « Traitez-les comme des mômes » aux éditions Marabout.

Paroles de blogueurs

Les questions des enfants les plus insolites

Les enfants sont curieux, nous connaissons tous leurs "pourquoi ?" ! Il y a les classiques, mais aussi les originaux, parfois drôles, mais qui parfois créent un malaise.

Par PapaPanique, La nouvelle est tombée, je vais devenir papa !
Lire l'article

Sur le même theme

  • l'avis de l'expert
    1228

    L'acquisition du langage chez les bébés

    Entre gazouillis et babillages, les parents guettent impatiemment les premiers sons de leur bébé ! Quel mot prononcera-t- il en premier, dira-t- il d'abord « maman » ou « papa » ? Il existe plusieurs étapes dans l'acquisition du langage. Sophie Fragnon, orthophoniste, vous détaille les principales et livre quelques conseils pour mieux accompagner votre bébé dans cet apprentissage essentiel.

    Interview de Sophie Fragnon
  • l'avis de l'expert
    1396

    Changement d'heure : comment préparer bébé à l'heure d'hiver ?

    Chaque année, c'est le même rituel à la fin du mois d'octobre : le changement d'heure ! Il faut alors régler sa montre à l'heure d'hiver. Et quand on a un bébé, le décalage prend parfois des proportions plus importantes ! Comment va-t-il s'adapter ? Est-ce que cette petite heure de décalage va totalement perturber son rythme ? Nous avons demandé l'avis de Vanessa Slimani, pédopsychiatre et médecin du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani
  • ebox
    905

    DIY - Un calendrier de l'Avent à partir de bouteilles d'evian

    Découvrez ci-dessous les étapes pas à pas pour réaliser un calendrier de l'avent avec des bouteilles evian.

    Par Sarah
  • ebox
    1469

    DIY - Une activité nature avec bébé #printable

    Alliez balade nature et éveil de l'imagination en une seule activité !

    Par Sarah
  • ebox
    847

    PRINTABLE - Un imagier des saisons à collectionner

    evian bébé vous accompagne dans l'éveil de bébé au fil des saisons. Complétez votre imagier au fil des ebox.

    Par Sarah
  • l'avis de l'expert
    24232

    Comment bien laver les mains de son bébé ?

    C'est bien connu, c'est en touchant à tout que les bébés explorent leur environnement ! Leur laver les mains régulièrement est donc essentiel. La pédiatre Sarah Bursaux nous explique les bons gestes à adopter pour un lavage des mains efficace quel que soit l'âge de votre bout de chou.

    Interview de Sarah Bursaux
  • l'avis de l'expert
    786

    Accidents domestiques : comment protéger bébé ?

    Dès la naissance, les risques d'accidents domestiques existent pour votre bébé. Ils sont même un problème majeur de santé publique*. La majorité des accidents ayant lieu au sein de la maison, le Dr François Arditty - médecin urgentiste en pédiatrie - nous parle des principaux risques et nous livre ses conseils pour mieux gérer en cas d'accident.

    Interview de Dr François Arditty
  • l'avis de l'expert
    36102

    Comment donner son bain à bébé ?

    Le matin ou le soir, dans un siège adapté ou dans une petite baignoire, à quelle température, à quel moment de la journée, à quelle fréquence ? Autant de questions que vous vous posez peut-être ! Chantal Boëté est auxiliaire de puériculture en maternité. Elle vous explique comment bien donner le bain à votre bébé pour partager un moment de plaisir ensemble.

    Interview de Chantal Boëté

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE