Paroles d'experts

Gérer les conflits chez les tout-petits

Ajouter à mes favoris

Interview de Claire Rigault, Infirmière puéricultrice
1042
Interview de Claire Rigault, Infirmière puéricultrice
16 Février 2017
1042

Chamailleries, cris, pleurs, morsures, griffures... Les enfants en bas âge ont souvent du mal à gérer les conflits entre eux. Suivez les conseils de Claire Rigault, puéricultrice en crèche, qui a l'habitude de ces querelles récurrentes et... normales !

Avant 3 ans, la socialisation chez les tout-petits n’est pas toujours évidente et les chamailleries sont fréquentes. « Vers 15/18 mois, chaque enfant passe par une phase possessive et individualiste : il pense que tout est à lui, qu’il est seul au monde et ne se soucie donc pas de l’autre ! » confirme Claire Rigault. Et comme la parole n’est pas encore acquise et les moyens d’expression limités, les disputes se règlent souvent avec les mains, les ongles, les cordes vocales et parfois même les dents ! « On va taper le copain pour se défendre, pour voir ce que cela fait, ou encore pour tester la réaction de l’autre et celle de l’adulte » poursuit la puéricultrice.

 

Rassurez-vous, ces gestes qui semblent agressifs n’ont  rien d’anormal. C’est en fait le moyen, pour nos enfants, d’exprimer leurs émotions. Peu à peu, en grandissant, ils vont apprendre à partager leur espace, leurs jouets ainsi que l’attention des adultes qui s’occupent d’eux. Avec certaines frustrations sans aucun doute ! Il est donc essentiel de les accompagner et de les aider à résoudre ces conflits, seule façon pour eux d’apprendre les règles de vie et de respect en société.

 

Intervenir, oui mais…

Pas n’importe comment ! Lors d’une dispute, observez d’abord vos enfants, même si cela n’est pas toujours évident… « Ils doivent aussi apprendre à se défendre et à s’affirmer. Quand il y a agression physique, bien sûr, là on les sépare » ajoute Claire Rigault. Si le conflit persiste, ne prenez pas partie pour l’un ou pour l’autre. Votre rôle de médiateur est primordial pour que vos enfants sachent qu’il est possible de résoudre un problème de façon pacifique. N’oubliez pas qu’ils ont pour modèle les adultes… Baissez-vous à leur hauteur et parlez-leur doucement. « Ils comprennent tout ! Parfois, seule l’expression du visage peut suffire à leur signifier que leur comportement n’est pas approprié » explique la spécialiste de la petite enfance.

 

Ces chamailleries sont l’occasion pour eux d’apprendre à accepter et respecter la présence d’un petit copain, d’un frère ou d’une sœur. Petit à petit, c’est vous, parents, qui allez leur donner les clefs pour gérer leurs disputes. Évidemment, cela ne se fait pas du jour au lendemain ! Il vous faudra répéter calmement (facile à dire !) à chaque nouveau conflit.

 

Comment mettre un cadre...

Prenez en considération les deux enfants : celui qui a subi (et que vous consolerez) et celui qui a agressé. « Car lui aussi exprime quelque chose par son geste. Il faut l’entourer pour l’aider à gérer ses émotions et le rassurer. » insiste Claire Rigault. Aidez-le à mettre des mots sur ce qu’il ressent : « En crèche, on fabrique des smileys qui représentent les émotions (joie, tristesse, colère, etc.). Les petits peuvent ainsi choisir celui qui correspond à son état émotionnel et nous en faire part plus facilement » raconte la puéricultrice.

 

En les accompagnant ainsi, vous les poussez à devenir autonomes et à prendre confiance, contrairement à la punition qui n’aura aucun effet, surtout avant 2 ans. « Mieux vaut les séparer et les isoler quelques instants, même dans la même pièce, pour les calmer. On fait ainsi diversion tout en marquant son désaccord » confirme la puéricultrice. Enfin, mettez-vous à leur niveau de bout de chou et ne raisonnez pas en adulte : « On a tendance à interpréter leurs gestes en se disant qu’il ou elle a fait exprès de taper. Or la maturité n’est pas la même, il faut bien garder en tête leur âge ! » conclut la puéricultrice. Une bonne dose de patience, un soupçon de fermeté et un peu de compassion, serait-ce la clef ?

 

Claire Rigault est infirmière puéricultrice D.E, à la crèche du Centre Hospitalier d'Argenteuil. Elle a aussi travaillé 8 ans en maternité.





Thèmes :

Paroles de blogueurs

6 astuces pour réagir à une dispute entre enfants

Les disputes entre enfants font probablement partie des moments les plus difficiles à affronter quand on est jeunes parents. Comment réagir ? Découvrez 6 pistes de solutions.

Par Olivier, Gentleman Papa !
Lire l'article

Sur le même theme

  • l'avis de l'expert
    835

    Des idées cadeaux de livres de Noël pour l'éveil de bébé...

    Envie de trouver le livre idéal pour Noël afin d'éveiller votre bébé ? Grâce à cette sélection réalisée par Cécile Panou, libraire à Toulouse, il ne vous reste plus qu'à choisir celui que vous lirez en famille avant Noël ou que vous déposerez auprès du sapin pour votre bout de chou...

    Interview de Cécile Panou
  • l'avis de l'expert
    856

    Devenir belle-mère ou beau-père à 30 ans : comment trouver un équilibre dans une famille recomposée ?

    Que l'on soit déjà parent ou non, devenir belle-mère ou beau-père, d'autant plus lorsque l'on a 30 ans, ne se fait pas du jour au lendemain. Élodie Cingal est psychologue spécialisée dans la famille recomposée. Ses quelques conseils avisés vous aideront sans doute à mieux (ré)agir au quotidien pour que chacun trouve sa place au sein de cette nouvelle composition familiale.

    Interview de Élodie Cingal
  • l'avis de l'expert
    1100

    L'acquisition du langage chez les bébés

    Entre gazouillis et babillages, les parents guettent impatiemment les premiers sons de leur bébé ! Quel mot prononcera-t- il en premier, dira-t- il d'abord « maman » ou « papa » ? Il existe plusieurs étapes dans l'acquisition du langage. Sophie Fragnon, orthophoniste, vous détaille les principales et livre quelques conseils pour mieux accompagner votre bébé dans cet apprentissage essentiel.

    Interview de Sophie Fragnon
  • l'avis de l'expert
    1207

    Changement d'heure : comment préparer bébé à l'heure d'hiver ?

    Chaque année, c'est le même rituel à la fin du mois d'octobre : le changement d'heure ! Il faut alors régler sa montre à l'heure d'hiver. Et quand on a un bébé, le décalage prend parfois des proportions plus importantes ! Comment va-t-il s'adapter ? Est-ce que cette petite heure de décalage va totalement perturber son rythme ? Nous avons demandé l'avis de Vanessa Slimani, pédopsychiatre et médecin du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani
  • l'avis de l'expert
    1082

    Comment faire garder son enfant : nounou, assistante maternelle, crèche...

    Nounou à domicile, assistante maternelle ou encore crèche, comment faire garder son enfant est l'une des préoccupations principales des jeunes parents. Lucie Guchet est juriste et a écrit un livre sur ce sujet. Elle vous livre ses conseils pour faire le meilleur choix selon vos souhaits, vos besoins et vos contraintes au quotidien.

    Interview de Lucie Guchet
  • 1912

    L'hygiène selon l'enfant !

    L'adulte et l'enfant semblent vivre dans deux mondes bien distincts, surtout lorsque l'on parle d'hygiène...

    Par AstridM
  • l'avis de l'expert
    23738

    Comment bien laver les mains de son bébé ?

    C'est bien connu, c'est en touchant à tout que les bébés explorent leur environnement ! Leur laver les mains régulièrement est donc essentiel. La pédiatre Sarah Bursaux nous explique les bons gestes à adopter pour un lavage des mains efficace quel que soit l'âge de votre bout de chou.

    Interview de Sarah Bursaux
  • 5620

    10 comportements bizarres de bébé

    Si vous avez un bébé, vous avez surement déjà remarqué ces comportements étranges qu'il a parfois (souvent) ? Rassurez-vous, il paraît que c'est normal, même si on peut avoir certains doutes...

    Par Serena

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE