Paroles d'experts

Quel moyen de contraception après l'accouchement ?

Ajouter à mes favoris

Interview de Françoise Bardes, Sage-femme
679
Interview de Françoise Bardes, Sage-femme
26 Septembre 2017
679

Vous venez tout juste d'accoucher et on vous parle déjà de contraception ! Certes, vous n'avez sans doute pas envie d'agrandir la famille si rapidement. Il est donc plus prudent d'en parler avec le personnel médical de la maternité. En attendant, Françoise Bardes, sage-femme, nous éclaire sur les moyens de contraception existants que l'on peut, ou non, utiliser juste après l'accouchement.

 

Les méthodes de contraception possibles après l’accouchement

 

« On peut effectivement reprendre un contraceptif juste après l’accouchement, mais il faut parfois du temps pour reprendre une vie sexuelle en raison de la fatigue, des modifications du corps, etc. » affirme la sage-femme Françoise Bardes. Votre choix devra prendre en compte plusieurs paramètres : allaitement ou non, pathologies éventuelles lors de la grossesse, etc. Même si la visite post-natale a lieu 6 à 8 semaines après avoir donné naissance à votre bébé (tout comme le retour de couches, c’est-à-dire le retour de vos règles), « le risque de grossesse peut être présent dès 4 semaines après l'accouchement. En cas d'allaitement, votre fertilité peut également revenir avant le retour de couches qui est généralement très retardé » ajoute-t-elle. Voici donc quelques éléments pour y voir plus clair !

  • Le dispositif intra-utérin (DIU) au cuivre : plus connu sous le nom de stérilet, il s’agit d’un petit dispositif en forme de T, d’environ 3 cm, inséré dans l’utérus. Un fil de cuivre est entouré autour de la tige du stérilet. Celui-ci permet de rendre les spermatozoïdes inactifs. Certains effets secondaires peuvent être observés. Il est préférable de le poser 4 semaines après l’accouchement afin que l’utérus ait le temps de retrouver sa taille initiale. Renseignez-vous auprès de votre sage-femme ou de votre gynécologue.  

 

  • Les contraceptions progestatives
    • La pilule micro-progestative

Cette pilule ne contient qu’une seule hormone, un progestatif, en très faible quantité. Elle doit être prise tous les jours, à la même heure. Elle convient à la plupart des femmes allaitantes ou non.

  • Pour les femmes allaitantes* : « À priori, il n’y a pas de risque de conception jusqu’à ce que le bébé espace ses tétées de plus de 5 heures. L’allaitement doit alors être exclusif. Si vous avez des doutes quant à un éventuel risque de nouvelle grossesse, il est sans doute plus judicieux d’utiliser un préservatif ou un contraceptif micro-progestatif. Sans effet sur le lait maternel, ce dernier ne vous empêchera pas d’allaiter et vous protégera. »
  • Pour les femmes qui n’allaitent pas : « En raison des risques plus importants de phlébite ou d’embolie avec des contraceptifs oestroprogestatifs, on leur conseille également un contraceptif micro-progestatif. »
  • Le DIU hormonal : Ce stérilet contient une hormone progestative diffusée en petite quantité. Elle épaissit la glaire cervicale, ce qui empêche les spermatozoïdes de passer et peut même diminuer les règles. Certaines femmes n’en ont même plus du tout avec ce DIU. Tout comme celui au cuivre, il est préférable d’attendre 4 semaines après l’accouchement pour le faire poser. Demandez aussi l’avis du spécialiste qui vous suit pour en savoir plus sur les éventuels effets secondaires.

 

  • L’implant : Petit bâtonnet en plastique, de la taille d’une allumette, il peut être posé 3 semaines après l’accouchement et reste efficace pendant 3 ans. L’hormone contenue dans l’implant se diffuse ainsi dans le sang et bloque l’ovulation. Il est compatible avec l’allaitement.

 

  • Les moyens de contraception à utiliser plus tard, après l’allaitement

 

  • La pilule oestroprogestative : En raison des risques de phlébites évoqués précédemment, il est conseillé d’attendre 2 à 3 mois avant de (re)prendre une pilule oestroprogestative. Demandez conseil à votre spécialiste.
  • Le patch (ou timbre contraceptif) : Comme un timbre que l’on colle sur la peau, le patch diffuse des hormones à travers la peau. Il s’agit d’une méthode contraceptive hormonale oestroprogestative, alternative à la pilule. On doit en appliquer un nouveau chaque semaine. Il est délivré sur prescription médicale et ne peut être utilisé si vous allaitez.
  • L’anneau vaginal : Cet anneau flexible en plastique, contenant des hormones (œstrogène et progestatif), est inséré au fond du vagin. Les hormones se diffusent et passent dans le sang. Il n’est pas recommandé dans les 6 mois qui suivent l’accouchement et n’est pas compatible avec l’allaitement.

 

  • Les autres moyens de contraception

 

Diaphragme, spermicides, applications sur smartphone ou mini-ordinateur calculant la date de fécondité… « Leur efficacité n’est pas totale, mieux vaut donc le savoir. Ce n'est peut-être pas le choix à faire si vous êtes totalement opposée à une nouvelle grossesse » explique Françoise Bardes. « Quant aux méthodes utilisant les applications sur smartphone ou par calcul en fonction de vos observations, vos règles, les glaires, etc., elles ne sont pas fiables avant d'avoir retrouvé un minimum de régularité de vos cycles » poursuit-elle.

« Chaque femme réagit différemment à son moyen de contraception. À vous de choisir en fonction de vos préférences. L’avantage, c’est qu’aucune méthode n’est irréversible. Il est tout à fait possible de changer si cela ne vous convient pas ! » conclut la sage-femme.

Lisez aussi notre article Retrouver une sexualité épanouie après l’accouchement.

                                                                                                                        

* Lisez les recommandations de la Haute Autorité Sanitaire concernant la contraception chez la femme qui allaite en post-partum : en cas de retour de règles ou d’espacement des tétées, utilisez un autre moyen de contraception car l’allaitement seul n’en n’est pas un.

Françoise Bardes est sage-femme depuis 1985. Elle a d’abord exercé 15 ans à l’hôpital. Elle exerce depuis 17 ans en libéral à Paris, dans le 13ème. Elle est membre de l’Association Accueil Naissance, de l'alliance francophone pour l'accouchement respecté et du collectif inter-associatif autour de la naissance depuis leur création.

L'avis de l'expert

Déshydratation des bébés, comment l'éviter ?

La déshydratation chez les bébés peut être très rapide. Vigilance et prévention sont donc de rigueur comme nous l'explique un pédiatre.

Interview d' Arnault Pfersdorff, Pédiatre
Lire l'article

Sur le même theme

  • 5387

    Lettre ouverte : Être jeune maman, mon histoire

    Les femmes deviennent mère, en moyenne, à 30 ans. C'est la « norme ». Personnellement j'ai fait le choix de devenir une (très) jeune maman à l'âge de 20 ans. Et à 25 ans, je suis une (jeune) maman de 4 enfants.

    Par Aurélie
  • 3676

    Notre premier week end en amoureux sans enfant

    Ahhh les vacances sans les enfants, nous les attendons avec impatience ... et culpabilité :)

    Par Serena
  • l'avis de l'expert
    1172

    C'est la rentrée, comment gérer les premières séparations avec bébé et la reprise du travail ?

    L'heure de la rentrée va sonner et le moment de la séparation également ! Peut-être allez-vous reprendre le travail et laisser votre bout de chou pour la première fois ? Une étape qui n'est pas forcément évidente à gérer tant pour vous, maman, que pour votre bébé. Psychologue clinicienne, Florence Delbos partage avec vous ses conseils pour que la séparation se passe le plus sereinement possible.

    Interview de Florence Delbos
  • 5944

    Carmen VS Dora : ma vision de l'art avant et après bébé !

    Avant, dans ma vie d'avant, celle où il n'y avait que MOI, je passais beaucoup de temps dans les musées. Rembrandt ou Monet étaient mes stars. J'allais aussi à l'Opéra de temps à autre vibrer sur la Bohème ou chanter sur Carmen. Oh et au théâtre aussi, applaudir une pièce de Shakespeare ou de Molière. Et puis... J'ai eu des enfants et ...comment vous dire ....ma vision de l'art a changé.

    Par Jessica
  • l'avis de l'expert
    1839

    Après l'accouchement : les questions que vous n'osez pas poser

    Ça y est, bébé est enfin là pour votre plus grand bonheur ! Cependant, quelques questions vous turlupinent et vous aimeriez bien en savoir plus sur ce que vous allez vivre après votre accouchement. Découvrez sans plus attendre les réponses d'Aurélie Boulier, sage-femme.

    Interview d' Aurélie Boulier
  • 14299

    Etre maman d'une famille (qui commence à être) nombreuse

    Quand j'étais petite, je disais déjà « je veux 4 enfants quand je serai grande ». A 5 ans, ça paraissait étrange et les gens me souriaient avec bienveillance en se disant au fond d'eux « ok, on en reparle dans 30 ans tu verras si tu veux être maman d'une famille nombreuse».

    Par Jessica
  • l'avis de l'expert
    826

    Comment faire le tri parmi les conseils que l'on reçoit lorsque l'on est jeune parent ?

    Parfois dès la grossesse, famille et amis peuvent se montrer un peu intrusifs. Mise en garde, conseils, critiques... Chacun y met son grain de sel pour vous donner à vous, jeunes parents, leur point de vue. Si cela part d'un bon sentiment, vous n'avez la plupart du temps rien demandé ! La psychothérapeute et psychanalyste Sandrine Dury vous explique comment faire le tri et ne garder que le meilleur de ces conseils.

    Interview de Sandrine Dury
  • l'avis de l'expert
    1107

    Vie de couple après bébé, comment entretenir la flamme ?

    L'arrivée d'un bébé vient forcément chambouler la vie de couple ! Pour que tout se passe au mieux, que chacun trouve sa place et que vous, parents, preniez le temps de vous retrouver, nous avons demandé à la thérapeute Catherine Bethenod ses conseils pour que la flamme de votre couple continue de briller.

    Interview de Catherine Bethenod

Le best

  • Coup de coeur
    46976

    DIY - Habille les animaux #printable

    En cette période d'automne où tombent les feuilles mortes, les activités autour de celles-ci sont inépuisables. Les enfants adorent bricoler avec leurs trouvailles, alors ça tombe, bien il fait moche dehors !

    Par Eve
  • Ma vie de Maman
    46138

    Comment décoder les phrases de ma nounou

    Bien sûr ! Vous ne le saviez pas ? Les nounous ont leur propre langage, truffé de codes, et c'est à nous, parents, de réussir à déchiffrer les messages qu'elles souhaitent nous faire passer.

    Par Serena
  • Ma vie de Maman
    40148

    Les bonnes raisons de faire un petit troisième

    Vous hésitez peut-être à faire un troisième bébé... Voici les raisons, qui nous, nous ont convaincus !

    Par Aurélie
  • l'avis de l'expert
    35773

    Comment donner son bain à bébé ?

    Le matin ou le soir, dans un siège adapté ou dans une petite baignoire, à quelle température, à quel moment de la journée, à quelle fréquence ? Autant de questions que vous vous posez peut-être ! Chantal Boëté est auxiliaire de puériculture en maternité. Elle vous explique comment bien donner le bain à votre bébé pour partager un moment de plaisir ensemble.

    Interview de Chantal Boëté

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE