Un accouchement naturel... Ou pas !

Ajouter à mes favoris

Par Aurore, Maman toulousaine
2848
Par Aurore, Maman toulousaine
3 Juillet 2015
2848

C'est important que les femmes puissent avoir le choix d'accoucher d'une manière naturelle, dans une structure où elles seront accompagnées dans le respect de leur corps, de leur intimité et de leurs choix. Avoir le choix, c'est bien le plus important !

La tendance actuelle est à l'accouchement "sans douleur", "sans violence", "le plus naturel possible".

Je respecte ces courants, vraiment ! C'est important que les femmes puissent avoir le choix d'accoucher dans une structure où elles seront accompagnées dans le respect de leur corps, de leur intimité et de leurs choix.

Comme je trouve très respectable le choix d'accoucher le plus naturellement du monde, sans péridurale, à 4 pattes et en chantant, je trouve également très respectables mes choix à moi, qui vont un peu à l'opposé de ce que veut m'imposer la nature !

Disons que mon choix se résume en une phrase : JE VEUX PAS AVOIR MAL, FAITES TOUT CE QUE VOUS VOULEZ MAIS NE ME FAITES PAS SOUFFRIR !

Voilà. C'est très digne.

J'aimerais, hein, être capable d'affronter la douleur des contractions, trouver trop chouette de perdre les eaux dans le salon, me contenter d'une couverture et d'eau bouillante pour mettre au monde mon bébé. J'admire les femmes qui décident d'accoucher chez elles, qui mettent leur placenta au congélateur et qui en font des comprimés vitaminés (bon, non, j'avoue, je trouve ça dégueulasse...).

Mais j'en suis incapable.

Chaque femme a ses limites !

La mienne s'appelle "Péridurale".

Sans péridurale, c'est simple, j'accouche pas.

Mon rêve d'accouchement est aux antipodes de ce qui se fait en matière de naturel.

Je veux accoucher à l'hôpital, avec un anesthésiste qui vérifie toutes les 3 minutes que le cathéter de ma péridurale n'est pas en train de se boucher, avec un petit drap sur mes jambes pour pas voir la moindre goutte de sang, et une personne occupée à pschitter de l'alcool à 90° pour éviter toute odeur désagréable et toute éventuelle bactérie reloue qui passerait par là.

Je veux de l'aseptisé, moi. Je veux pas voir de placenta ni même imaginer la forme que ça peut avoir. Je veux qu'on me donne mon bébé dans une jolie serviette blanche (le bébé crado est le seul truc que je tolère dans ma vision idéale de l'accouchement parfait). Je veux que mon mari me tienne la main tout en me regardant dans les yeux pendant que je souffle discrètement dans l'espoir de faire sortir mon bébé de mon utérus.

Je n'en suis pas fière. Je ne devrais pas trop le crier sur les toits, en ces périodes de retour à la nature. Mais mon expérience personnelle m'a appris que la perte des eaux sur le parquet, c'est absolument tout sauf glamour (c'est dégueu, visqueux, moche, et faut nettoyer... Par chance, ça n'a pas d'odeur !), un placenta ressemble à une galette de sang, c'est atroce, et je préfère ne pas imaginer ce qui se passe "en bas" lorsque j'accouche !

Déjà, un jour, j'ai vu une chatte mettre bas et j'ai failli tomber dans les pommes... C'est dire comme je suis pas prête à affronter un accouchement naturel !

Bon, cela dit, si on peut m'éviter la césarienne, l'épisiotomie et les forceps, je signe, hein ! Moi, ce que je veux, c'est ne pas avoir mal, jamais !

Chaque femme a ses souhaits, sa propre volonté, ses limites.

Ce qui est plutôt bien dans notre pays et à notre époque, c'est que ces souhaits peuvent majoritairement être respectés par des équipes obstétricales de plus en plus pointues et formées au respect des choix des jeunes parturientes. 

La mouvance du "retour à la nature" a cela de fantastique qu'elle permet de plus en plus aux femmes d'avoir le choix d'accoucher comme elles le souhaitent, et, ça, c'est formidable !


L'avis de l'expert

Accoucher dans l'eau

Donner naissance dans un milieu aquatique suscite de plus en plus d'intérêt chez les jeunes parents. Le premier accouchement dans l'eau date de 1803 et pourtant la France reste frileuse sur cette pratique, comparée à d'autres pays d'Europe, au…

Par Géraldine, Un amour de sage-femme
Lire l'article

Sur le même theme

  • 6433

    Lettre ouverte à mes amies futures mamans : mon premier accouchement, entre craintes et excitation

    Je ne suis pas une stressée de nature. Je déteste me mettre la pression et la rate au court-bouillon. Mais savez-vous ce qu'on dit ? Avant, j'avais des principes. Maintenant, je suis enceinte... Aux cours des préparations à l'accouchement, j'avais un milliard de questions, vite supplantées par celle-ci : est-ce que je vais y arriver ?

    Par Cynthia
  • 32130

    Ces choses que les papas pourraient faire pendant l'accouchement et qui aideraient VRAIMENT

    Ahhhh l'accouchement, après 9 merveilleux mois de grossesse, c'est enfin LE jour de la rencontre avec votre merveilleux bébé. Mais avant cela, il y a un peu de travail pour maman, mais aussi pour papa, pour qui le jour de l'accouchement est loin d'être de tout repos !

    Par Serena
  • 4866

    Les 10 questions que j'aurais aimé poser pendant ma grossesse

    Face au gynécologue, aux sages-femmes et à tous les professionnels de santé que l'on rencontre durant cette période, on n'ose pas toujours poser ces questions sur la grossesse qui pourtant nous hantent.

    Par Serena
  • 13915

    Ma si belle rencontre de maman avec bébé

    Avoir un bébé, c'est tout un projet de vie. En tombant enceinte, on va vers l'inconnu. On s'imagine un petit être, on s'imagine, ou on sait, qu'on attend un garçon ou une fille. On se dit qu'il sera comme ci ou comme ça, qu'il aura les yeux bleus ou marrons, qu'il aura les yeux en amande et la bouche charnue, et puis HOP on accouche. Et c'est ce qui rend cette rencontre entre maman et bébé si magique.

    Par Jessica
  • 17617

    Ce que j'aimerais dire à tous ceux qui touchent mon ventre de femme enceinte

    Le ventre d'une femme enceinte c'est comme le pompon d'un marin, tout le monde s'empresse de le toucher, à croire qu'il porte bonheur !

    Par Serena
  • 4074

    Mes rituels de bien-être incontournables pendant la grossesse

    Si la grossesse m'a appris une chose, c'est bien d'apprendre à lever le pied, à écouter mon corps et surtout à m'octroyer un peu de temps à moi, si précieux. Des instants durant la grossesse où l'accent est mis sur le bien-être et le cocooning et qui permettent d'aborder les changements qui s'amorcent aussi doucement et sereinement que possible à ce moment précis où le corps est sur-sollicité.

    Par Anne-Laure
  • l'avis de l'expert
    1909

    Accouchement : les questions que vous n'osez pas poser

    Le jour J approche à grands pas et les questions sur votre accouchement se bousculent dans votre tête ? C'est normal ! Laurence Pavie, sage-femme hospitalière, vous apporte des éléments de réponse aux interrogations que vous pourriez avoir et que vous n'osez pas formuler.

    Interview de Laurence Pavie
  • 3364

    Les petites angoisses pendant l'accouchement

    Mis à part les problèmes de santé, il est bien normal d'avoir des petites angoisses avant ou pendant l'accouchement ! Parce que tout le monde en conviendra, on n'accouche pas tous les jours !

    Par AstridM

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE