Paroles d'experts

Devenir belle-mère ou beau-père à 30 ans : comment trouver un équilibre dans une famille recomposée ?

Ajouter à mes favoris

Interview de Élodie Cingal, psychologue spécialisée en divorces et séparations
631
Interview de Élodie Cingal, psychologue spécialisée en divorces et séparations
23 Novembre 2017
631

Que l'on soit déjà parent ou non, devenir belle-mère ou beau-père, d'autant plus lorsque l'on a 30 ans, ne se fait pas du jour au lendemain. Élodie Cingal est psychologue spécialisée dans la famille recomposée. Ses quelques conseils avisés vous aideront sans doute à mieux (ré)agir au quotidien pour que chacun trouve sa place au sein de cette nouvelle composition familiale.

Privilégier un mode de garde équilibré

« Le mode de garde est déterminant pour trouver un équilibre dans une famille recomposée. Même s’il n’y a pas de formule miracle, la résidence alternée - si elle est possible - est selon moi la meilleure alternative. Il n’y a ainsi pas de différences entre les parents, l’enfant n’est en manque d’aucun des deux, il y a un équilibre. L’arrivée d’un beau-parent sera ainsi plus aisée, plus facilement acceptée » explique la psychologue. Tisser des liens lorsque l’on se voit seulement quelques jours par mois peut en effet s’avérer plus compliqué avec une belle-mère ou un beau-père. L’idée étant bien sûr de faire au mieux pour le bien-être des enfants, même si cela n’est pas toujours possible, ni facile…

Trouver sa place de belle-mère ou de beau-père

« L’idée est de créer un lien de confiance avec le ou les enfants de son compagnon : partager certains loisirs et, surtout, être patient » conseille la psychologue. « Acceptez aussi de vous mettre parfois en retrait. L’enfant a besoin de se rassurer et de voir qu’il aura toujours sa place auprès de son parent malgré votre présence. » Cela ne signifie pas se substituer à l’autre parent, ni devenir copain avec l’enfant de votre conjoint(e). Si chacun a déjà un ou plusieurs enfants, veillez à ne pas en privilégier un plus qu’un autre. Des moments seuls avec son ou ses enfants permettent aussi de préserver des instants privilégiés.

Se mettre d’accord sur l’éducation

Les beaux-parents craignent parfois de ne pas être légitimes et veulent affirmer leur autorité rapidement. « Vouloir changer les règles d’éducation dans un nouveau foyer risque de braquer l’enfant » insiste Élodie Cingal. D’abord, mettez-vous d’accord avec votre conjoint pour définir les règles de vie de votre nouvelle famille recomposée et annoncez-les ensemble devant tous. En cas de désaccord, évitez de vous contredire devant les enfants ! Le respect est essentiel. Pour cela, le parent doit aider son conjoint à trouver sa place et, surtout, lui laisser une place.

Gérer les conflits

Pas toujours facile pour des enfants d’accepter l’autorité d’un beau-père ou d’une belle-mère. « Tu n’es pas ma maman » ou « Je n’obéirai qu’à mon papa » : peut-être ces phrases vous sont-elles familières ? « La plupart se vexe en entendant cela. Au contraire, essayez de répondre sur le ton de l’humour, s’il est en âge de comprendre : « Effectivement, je suis au courant que je ne suis pas ta maman ! Mais ton papa m’a demandé de m’occuper de toi. Alors, tu dois écouter quand je te demande quelque chose. » » Pour cela, il faut que le parent explique à son ou ses enfants qu’il transmet aussi l’autorité au beau-parent. Selon leur âge, il est possible qu’un tout-petit accepte plus facilement l’autorité d’un autre adulte qu’un adolescent en pleine phase d’opposition.

Vers un nouvel équilibre

« C’est normal de douter lorsque l’on devient belle-mère ou beau-père » rassure la psychologue. Évidemment, un beau-parent n’aura pas la même maturité à 30 ans qu’à 40, et s’il a déjà des enfants ou non. Il va devoir s’adapter. « Surtout, n’oubliez pas qu’un enfant va bien lorsque les adultes vont bien. Si vous ne vous sentez pas à votre place, n’hésitez pas à consulter un spécialiste pour en discuter. Parfois, une seule séance suffit pour vous rassurer » conseille Élodie Cingal.

Une famille recomposée, c’est un challenge de tous les jours ! Inventez-la, créez de nouvelles traditions rien qu’à vous (un dîner à thème chaque mercredi soir, une sortie à vélo tous ensemble le week-end où tout le monde est réuni, etc.), sans oublier de préserver l’espace de chacun et du temps pour votre couple.

S’apprivoiser progressivement et créer petit à petit des liens et une histoire commune, voilà de quoi envisager cette nouvelle vie sereinement…

 

Le conseil de la psycholoque 

Le jour où vous rencontrez un conjoint potentiel, Élodie Cingal conseille vivement de prendre le temps avant de vous installer ensemble : « À tous les couples, je suggère de passer 6 mois à un an séparément, le temps de bien consolider la relation avant d’envisager une famille recomposée ». L’idée étant bien sûr de préserver l’enfant au maximum.


Élodie Cingal est psychologue à Paris. Elle est spécialisée en divorces et séparations, et auteure du livre « Ma famille recomposée » aux éditions Tournez la page.  

Paroles de blogueurs

Quelle belle-mère seriez-vous ?

Être une belle-mère n'est pas toujours facile. Alors, plutôt bonne-copine, autoritaire ou belle-mère maman ? Découvrez votre profil !

Par Cynthia, maman bavarde
Lire l'article

Sur le même theme

  • l'avis de l'expert
    648

    Des idées cadeaux de livres de Noël pour l'éveil de bébé...

    Envie de trouver le livre idéal pour Noël afin d'éveiller votre bébé ? Grâce à cette sélection réalisée par Cécile Panou, libraire à Toulouse, il ne vous reste plus qu'à choisir celui que vous lirez en famille avant Noël ou que vous déposerez auprès du sapin pour votre bout de chou...

    Interview de Cécile Panou
  • 4171

    Quelle belle-mère seriez-vous ?

    Être une belle-mère n'est pas un rôle facile. Faites le test : si l'homme de votre vie avait déjà un enfant quelle belle-mère seriez-vous ?

    Par Cynthia
  • 1881

    Ce qui a changé en moi le jour où je suis devenu papa

    Le jour où l'on devient papa, de nombreux changements s'opèrent en nous, que ce soit au niveau de notre vision de la vie mais aussi notre manière de vivre. Devenir papa, mon avant/après :

    Par PapaPanique
  • 9781

    Les 10 phrases les plus gentilles que m'a dit mon enfant

    Ils nous font parfois râler et ils nous empêche de dormir, mais nos enfants sont des pros dans l'art de nous faire fondre et savent très bien comment se faire pardonner :

    Par Serena
  • l'avis de l'expert
    910

    L'acquisition du langage chez les bébés

    Entre gazouillis et babillages, les parents guettent impatiemment les premiers sons de leur bébé ! Quel mot prononcera-t- il en premier, dira-t- il d'abord « maman » ou « papa » ? Il existe plusieurs étapes dans l'acquisition du langage. Sophie Fragnon, orthophoniste, vous détaille les principales et livre quelques conseils pour mieux accompagner votre bébé dans cet apprentissage essentiel.

    Interview de Sophie Fragnon
  • l'avis de l'expert
    985

    Changement d'heure : comment préparer bébé à l'heure d'hiver ?

    Chaque année, c'est le même rituel à la fin du mois d'octobre : le changement d'heure ! Il faut alors régler sa montre à l'heure d'hiver. Et quand on a un bébé, le décalage prend parfois des proportions plus importantes ! Comment va-t-il s'adapter ? Est-ce que cette petite heure de décalage va totalement perturber son rythme ? Nous avons demandé l'avis de Vanessa Slimani, pédopsychiatre et médecin du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani
  • l'avis de l'expert
    902

    Comment faire garder son enfant : nounou, assistante maternelle, crèche...

    Nounou à domicile, assistante maternelle ou encore crèche, comment faire garder son enfant est l'une des préoccupations principales des jeunes parents. Lucie Guchet est juriste et a écrit un livre sur ce sujet. Elle vous livre ses conseils pour faire le meilleur choix selon vos souhaits, vos besoins et vos contraintes au quotidien.

    Interview de Lucie Guchet
  • 5388

    Lettre ouverte : Être jeune maman, mon histoire

    Les femmes deviennent mère, en moyenne, à 30 ans. C'est la « norme ». Personnellement j'ai fait le choix de devenir une (très) jeune maman à l'âge de 20 ans. Et à 25 ans, je suis une (jeune) maman de 4 enfants.

    Par Aurélie

Le best

  • Coup de coeur
    46978

    DIY - Habille les animaux #printable

    En cette période d'automne où tombent les feuilles mortes, les activités autour de celles-ci sont inépuisables. Les enfants adorent bricoler avec leurs trouvailles, alors ça tombe, bien il fait moche dehors !

    Par Eve
  • Ma vie de Maman
    46138

    Comment décoder les phrases de ma nounou

    Bien sûr ! Vous ne le saviez pas ? Les nounous ont leur propre langage, truffé de codes, et c'est à nous, parents, de réussir à déchiffrer les messages qu'elles souhaitent nous faire passer.

    Par Serena
  • Ma vie de Maman
    40149

    Les bonnes raisons de faire un petit troisième

    Vous hésitez peut-être à faire un troisième bébé... Voici les raisons, qui nous, nous ont convaincus !

    Par Aurélie
  • l'avis de l'expert
    35775

    Comment donner son bain à bébé ?

    Le matin ou le soir, dans un siège adapté ou dans une petite baignoire, à quelle température, à quel moment de la journée, à quelle fréquence ? Autant de questions que vous vous posez peut-être ! Chantal Boëté est auxiliaire de puériculture en maternité. Elle vous explique comment bien donner le bain à votre bébé pour partager un moment de plaisir ensemble.

    Interview de Chantal Boëté

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE