Paroles d'experts

Bébé suce son pouce, comment réagir ?

Ajouter à mes favoris

Interview d' Angélique Kosinski-Cimel, -Cimelière, Psychologue clinicienne pour enfants et adolescents
4116
Interview d' Angélique Kosinski-Cimel, -Cimelière, Psychologue clinicienne pour enfants et adolescents
2 Novembre 2016
4116

Le besoin de succion chez les bébés est tout à fait naturel. Cela les calme et les rassure. Pourtant, sucer le pouce - ou la tétine d'ailleurs - peut se transformer en mauvaise habitude lorsque l'enfant grandit. La psychologue Angélique Kosinski-Cimelière nous en dit plus sur cette nécessité de téter et nous donne quelques clefs pour aider nos petits à être sevrés progressivement.

La succion, un réflexe inné ?   

Lors d’une échographie, il est fréquent de s’attendrir devant l’image adorable du fœtus suçant son pouce. Cela vous rappelle d’ailleurs peut-être des souvenirs ! Le réflexe de succion du nourrisson commencerait donc bien avant la naissance. In utero, vers 16 semaines, le futur bébé tète ainsi tout ce qui lui passe sous la main : cordon ombilical, orteils et, bien sûr, son pouce.

Lorsque votre bout de chou vient au monde, ce réflexe de succion ne disparaît pas, au contraire ! « C’est un réflexe de survie que l’on retrouve chez une grande majorité des bébés. Cela fait partie de leurs premiers stades de développement, on parle alors du stade oral » explique la psychologue. Même après avoir été nourri, votre nourrisson va chercher à mettre son pouce ou ses doigts dans la bouche pour se réconforter, sans même avoir besoin de manger. C’est tout simplement physiologique, laissez-le faire ! Avec sa bouche, il va peu à peu prendre conscience de lui-même : « Ce sont ses premières découvertes avec son corps » confirme la praticienne. Jusqu’à ses 6 mois, la succion l’apaise, le console et l’aide même à s’endormir. Ne l’en empêchez surtout pas !

Après 6 mois, le besoin de succion n’est plus du domaine de l’instinct et peut même se transformer en mauvaise habitude. Cela devient surtout problématique quand le pouce – ou la tétine – deviennent systématiques. L’idéal est d’éviter un usage trop fréquent à partir de 12 mois environ afin de réduire les inconvénients à long terme. Car la succion répétée provoque des déformations du palais.  

Comment parvenir à arrêter le pouce en douceur ?

Bébé suce son pouce ou la tétine, y a-t-il un choix mieux qu’un autre ? Pas vraiment, ils semblent déformer tout autant le palais. Il s’agit là de la préférence de votre petit. « La difficulté sera surtout de s’en débarrasser » confirme Angélique Kosinski-Cimelière. « Il faut choisir le bon moment, lorsque votre enfant se sent prêt » poursuit-elle. Commencez à lui en parler régulièrement. L’âge de 2-3 ans semble opportun.

Pour dire définitivement adieu à la tétine ou au pouce, il faut choisir un moment propice.  Évitez les périodes de grand changement comme un déménagement ou l’entrée à la maternelle. Il faudra aussi s’armer de patience et de persévérance, faire preuve d’imagination et d’une dose de persuasion ! Trouvez des livres abordant ce sujet, allez-y progressivement, parlez-en aussi au médecin qui le suit. Parfois, la parole d’une tierce personne a plus d’impact que la vôtre. La tétine pourra être jetée par l’enfant quand il l’aura décidé, offerte au Père Noël ou au pédiatre. Ce qui semble évidemment plus compliqué avec le pouce !  

Les parents doivent aussi accepter que leur petit grandisse. Il n’est pas rare de voir certains adultes plus angoissés que leur progéniture à l’idée que celui-ci se sépare de son pouce ou de sa tétine ! « Encouragez-les, mettez en place un système de récompense, s’il ne suce pas son pouce pendant la journée, par exemple » conclut la psychologue. Et vous verrez que tout se passera bien…

 ---

Sucer son pouce pour lutter contre les allergies ? [1]

Des chercheurs néo-zélandais ont démontré que sucer son pouce renforcerait le système immunitaire et protègerait les enfants des allergies. En étant ainsi exposé à certains germes et bactéries quand on suce son pouce, l’étude a dévoilé que le système immunitaire serait boosté réduisant ainsi les risques de développer des allergies.

Le but n’est évidemment pas d’encourager les enfants à sucer leur pouce, mais il est intéressant d’y voir quand même quelques bénéfices !

Angélique Kosinski-Cimelière est psychologue clinicienne pour enfants et adolescents à Paris. Elle est aussi chroniqueuse dans la presse spécialisée pour enfants et adolescents ainsi que dans des revues de psychologie.  

[1] Lynch SJ, et al. Thumb-Sucking, Nail-Biting, and Atopic Sensitization, Asthma, and Hay Fever. Pediatrics 2016; 138(2).

 

Paroles de blogueurs

Tétine versus pouce : le combat de titans

Je m'étais juré avant d'avoir des enfants que JAMAIS ils n'auraient de tétine car ça rendait dépendant et ce n'était pas très propre. Et puis, j'ai eu des enfants...

Par Jessica, Maman déjantée
Lire l'article

Sur le même theme

  • l'avis de l'expert
    1755

    Des idées cadeaux de livres de Noël pour l'éveil de bébé...

    Envie de trouver le livre idéal pour Noël afin d'éveiller votre bébé ? Grâce à cette sélection réalisée par Cécile Panou, libraire à Toulouse, il ne vous reste plus qu'à choisir celui que vous lirez en famille avant Noël ou que vous déposerez auprès du sapin pour votre bout de chou...

    Interview de Cécile Panou
  • l'avis de l'expert
    1654

    Comment protéger votre bébé des petits maux de l'hiver ?

    Le froid s'installe, les microbes prennent leurs quartiers d'hiver et nos bébés s'enrhument... Heureusement, il existe quelques astuces pour faire face à ces petits maux de l'hiver pour bébé. Grâce au Dr Pierre Popowski, pédiatre et homéopathe, prenez les devants pour tenir les microbes éloignés le plus possible de votre bébé !

    Interview de Pierre Popowski
  • l'avis de l'expert
    1629

    Changement d'heure : comment préparer bébé à l'heure d'hiver ?

    Chaque année, c'est le même rituel à la fin du mois d'octobre : le changement d'heure ! Il faut alors régler sa montre à l'heure d'hiver. Et quand on a un bébé, le décalage prend parfois des proportions plus importantes ! Comment va-t-il s'adapter ? Est-ce que cette petite heure de décalage va totalement perturber son rythme ? Nous avons demandé l'avis de Vanessa Slimani, pédopsychiatre et médecin du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani
  • 10487

    Les 9 questions à poser à l'entretien d'embauche de la nounou (on n'est jamais trop prudent pour bien choisir sa nounou) !

    Bien choisir une nounou c'est comme choisir un mari sauf que c'est plus complexe parce qu'on ne peut pas se réconcilier sur l'oreiller (enfin a priori hein ) !

    Par Jessica
  • ebox
    4449

    Réussir à trouver du temps pour chaque enfant

    Avoir une famille nombreuse comporte de magnifiques avantages : c'est la promesse de ne jamais s'ennuyer, d'aimer fois deux, fois trois, fois quatre... sans jamais s'en lasser.

    Par Aurélie
  • l'avis de l'expert
    25008

    Comment bien laver les mains de son bébé ?

    C'est bien connu, c'est en touchant à tout que les bébés explorent leur environnement ! Leur laver les mains régulièrement est donc essentiel. La pédiatre Sarah Bursaux nous explique les bons gestes à adopter pour un lavage des mains efficace quel que soit l'âge de votre bout de chou.

    Interview de Sarah Bursaux
  • l'avis de l'expert
    1562

    Fille ou garçon : choisir le sexe de son enfant, est-ce si important ?

    Vouloir avoir une fille ou un garçon en premier est assez courant et chaque parent a souvent une préférence. Rien d'anormal à cela, tant que choisir le sexe de son futur enfant ne devient pas obsessionnel, comme nous l'explique la psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval. Mais l'essentiel n'est-il pas ailleurs ?

    Interview de Geneviève Delaisi
  • l'avis de l'expert
    1413

    Troubles du sommeil et cauchemars chez l'enfant : comment réagir ?

    Mon enfant fait des cauchemars, est-ce normal ? Comment dois-je réagir lorsque cela se produit ? Pas toujours facile de comprendre les réveils nocturnes de vos tout-petits ! Faisons le point avec le Dr Vanessa Slimani, pédopsychiatre et spécialiste du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE