Paroles d'experts

Les écrans et les enfants de moins de 3 ans : pour ou contre ?

Ajouter à mes favoris

Interview de Michaël Stora, Psychologue-psychanalyste et co-fondateur de l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines
1284
Interview de Michaël Stora, Psychologue-psychanalyste et co-fondateur de l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines
7 Février 2017
1284

Aujourd'hui, les écrans font partie du quotidien de la majorité des familles. S'ils peuvent sembler pratiques dans certaines situations, que penser de l'exposition de nos enfants de moins de 3 ans ? Michaël Stora est psychologue et spécialiste des questions de cyberdépendances. Il a accepté de nous donner son point de vue.

Télévision, smartphone, ordinateur, tablette, console de jeux… C’est un fait, la société d’aujourd’hui est hyper-connectée (6,4 : c’est le nombre moyen d’écrans comptabilisés par foyer français*) et les enfants de plus en plus jeunes succombent à cette tendance. Les fabricants de jouets s’adaptent à cette nouvelle clientèle en proposant par exemple des tablettes pour les bébés dès 18 mois ! Ils peuvent désormais regarder seuls des dessins animés, apprendre à dessiner et colorier, écouter de la musique, des histoires… Pourtant, une question se pose : cette exposition précoce aux écrans peut-elle être néfaste pour la santé et le développement de nos chérubins ? « Laissons les bébés être des bébés ! Ce qu’ils préfèrent, c’est découvrir le monde et jouer avec leurs pieds » affirme Michaël Stora, psychologue et psychanalyste.

 

Idéalement, de la naissance à 3 ans, mieux vaut éviter les écrans. L’interaction préférée des bébés se fait en effet avec un adulte qui échange avec lui, le stimule, lui répond… En tant que parent, il vous arrive sans doute de rester les yeux scotchés sur votre smartphone ou votre tablette tout en jetant un œil distrait sur votre petit…qui y voit là un objet de convoitise. Peut-être faudrait-il déjà revoir notre propre comportement ?!

 

« Dans notre société faite d’images, cela peut être une bonne chose que les bébés puissent en profiter, mais le grand risque avec la télévision ou la tablette avant 3 ans, c’est d’en faire une nounou digitale » poursuit le spécialiste. Si l’écran ne peut être tenu responsable de tous les maux, c’est surtout le contexte dans lequel il est utilisé qui est important. « On peut mettre un bébé de 2 ans et demi ou 3 ans devant un ordinateur ou une tablette sur les genoux de ses parents. Mais cela n’aura un sens que si ce moment est partagé » ajoute Michaël Stora.

 

Avec parcimonie…

Soyons un peu honnête… Qui n’a jamais laissé son bout de chou devant la télévision ou la tablette pour glaner quelques minutes de répit (tout en culpabilisant quand même un peu !) ? Ce qu’il faut éviter avant tout, c’est d’utiliser les écrans pour pallier une réelle absence, comme laisser trop longtemps son enfant seul devant un écran ou ne pas le stimuler. « Il est conseillé de mettre des limites et un cadre à l’utilisation des écrans » poursuit Michaël Stora.

Du côté de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA)**, on constate que les enfants deviennent adeptes des écrans de plus en plus tôt. Il est préférable pour l’enfant de privilégier les jeux traditionnels au quotidien. S’il est demandeur, on peut l’y initier à partir de deux ans et demi. Une question de dosage et de bon sens sans aucun doute… Les écrans dits interactifs ne remplaceront donc pas l’échange humain avec votre bébé. Trouver le bon équilibre entre ce monde technologique en perpétuelle évolution et le développement de votre tout-petit, voilà sans doute la solution ?

 

Le saviez-vous ?**

- 47 % des petits de moins de 3 ans utilisent des écrans interactifs (tablettes ou smartphones).

- 93 % à la maison et 12 % en voiture.

- Ils y passent 30 minutes par semaine en moyenne.

- 30 % d’entre eux l’utilisent sans la présence d’un adulte.

 

*Selon une étude du CSA 2015 : L'équipement audiovisuel des foyers au 4e trimestre 2015 et 1er trimestre 2016 et pour l'année 2015.

**Enfants : les écrans se multiplient… les précautions aussi ! Communiqué de presse de l’AFPA – septembre 2016


Michaël Stora est psychologue-psychanalyste et co-fondateur de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH) qui rassemble des chercheurs. Il est aussi formateur de spécialistes de la santé à la prise en charge de patients cyberdépendants. Il a publié plusieurs ouvrages dont « L’enfant au risque du virtuel » (Éditions Dunod) et « Les écrans, ça rend accro… » (Hachette Littératures, Collection Ça reste à prouver).

Paroles de blogueurs

Ne touchez pas à mon bébé ! S'il vous plaît !

Mon bébé est le plus craquant, mais ce n'est pas une raison pour lui pincer les joues à longueur de journée !

Par Serena, Mère (in)digne !
Lire l'article

Sur le même theme

  • l'avis de l'expert
    839

    Des idées cadeaux de livres de Noël pour l'éveil de bébé...

    Envie de trouver le livre idéal pour Noël afin d'éveiller votre bébé ? Grâce à cette sélection réalisée par Cécile Panou, libraire à Toulouse, il ne vous reste plus qu'à choisir celui que vous lirez en famille avant Noël ou que vous déposerez auprès du sapin pour votre bout de chou...

    Interview de Cécile Panou
  • l'avis de l'expert
    860

    Devenir belle-mère ou beau-père à 30 ans : comment trouver un équilibre dans une famille recomposée ?

    Que l'on soit déjà parent ou non, devenir belle-mère ou beau-père, d'autant plus lorsque l'on a 30 ans, ne se fait pas du jour au lendemain. Élodie Cingal est psychologue spécialisée dans la famille recomposée. Ses quelques conseils avisés vous aideront sans doute à mieux (ré)agir au quotidien pour que chacun trouve sa place au sein de cette nouvelle composition familiale.

    Interview de Élodie Cingal
  • l'avis de l'expert
    1102

    L'acquisition du langage chez les bébés

    Entre gazouillis et babillages, les parents guettent impatiemment les premiers sons de leur bébé ! Quel mot prononcera-t- il en premier, dira-t- il d'abord « maman » ou « papa » ? Il existe plusieurs étapes dans l'acquisition du langage. Sophie Fragnon, orthophoniste, vous détaille les principales et livre quelques conseils pour mieux accompagner votre bébé dans cet apprentissage essentiel.

    Interview de Sophie Fragnon
  • 1471

    Psychotest : Quel héros d'Halloween est votre enfant ?

    Si votre enfant était un des héros qui peuple l'univers (ou tout au moins les rues du quartier) au moment d'Halloween, qui serait-il ? A vous de le découvrir en faisant ce petit test !

    Par Cynthia
  • l'avis de l'expert
    1210

    Changement d'heure : comment préparer bébé à l'heure d'hiver ?

    Chaque année, c'est le même rituel à la fin du mois d'octobre : le changement d'heure ! Il faut alors régler sa montre à l'heure d'hiver. Et quand on a un bébé, le décalage prend parfois des proportions plus importantes ! Comment va-t-il s'adapter ? Est-ce que cette petite heure de décalage va totalement perturber son rythme ? Nous avons demandé l'avis de Vanessa Slimani, pédopsychiatre et médecin du sommeil.

    Interview de Vanessa Slimani
  • 10117

    Les 9 questions à poser à l'entretien d'embauche de la nounou (on n'est jamais trop prudent pour bien choisir sa nounou) !

    Bien choisir une nounou c'est comme choisir un mari sauf que c'est plus complexe parce qu'on ne peut pas se réconcilier sur l'oreiller (enfin a priori hein ) !

    Par Jessica
  • l'avis de l'expert
    1085

    Comment faire garder son enfant : nounou, assistante maternelle, crèche...

    Nounou à domicile, assistante maternelle ou encore crèche, comment faire garder son enfant est l'une des préoccupations principales des jeunes parents. Lucie Guchet est juriste et a écrit un livre sur ce sujet. Elle vous livre ses conseils pour faire le meilleur choix selon vos souhaits, vos besoins et vos contraintes au quotidien.

    Interview de Lucie Guchet
  • ebox
    786

    DIY - Un calendrier de l'Avent à partir de bouteilles d'evian

    Découvrez ci-dessous les étapes pas à pas pour réaliser un calendrier de l'avent avec des bouteilles evian.

    Par Sarah

Le best

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE