Paroles d'experts

Baby blues et dépression post-partum : comment aider les papas ?

Ajouter à mes favoris

Interview de Yveline Exbrayat, Psychologue clinicienne à Orléans. Membre de la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie
1380
Interview de Yveline Exbrayat, Psychologue clinicienne à Orléans. Membre de la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie
30 Mai 2017
1380

Contrairement aux idées reçues, le baby-blues et la dépression post-partum touchent aussi les papas. Fatigue, mal-être, difficulté à trouver sa place... Comment les distinguer et, surtout, comment aider les pères à passer le cap et mieux vivre l'arrivée de leur bout de chou ? Voici les conseils de la psychologue Yveline Exbrayat.

Devenir père est bel et bien une aventure merveilleuse, mais c’est aussi un véritable bouleversement ! « Alors que la maman a 9 mois de grossesse pour se préparer à son nouveau rôle, le papa ne rencontre réellement son bébé qu’au moment de la naissance. C’est un peu comme s’il devenait père du jour au lendemain » explique la psychologue. Bien sûr, les futurs papas sont aujourd’hui de plus en plus impliqués dans la grossesse de leur compagne : ils assistent de plus en plus fréquemment aux échographies, participent à certains cours de préparation à l’accouchement et à la parentalité, préparent matériellement l’arrivée de leur enfant, etc. Bref, ils prennent leur rôle très à cœur ! Et pourtant…

Baby blues…

« L’arrivée d’un bébé est aussi une nouvelle naissance pour le père lui-même. Il doit découvrir ses nouvelles fonctions de papa en résonance avec sa propre histoire personnelle, trouver ses marques et accepter de nouvelles responsabilités » poursuit Yveline Exbrayat. Résultat, tout comme pour certaines mamans, certains papas peuvent eux aussi connaître une période de baby blues et vivre un moment de déprime. Si le « maman blues » survient en général quelques jours après l’accouchement, celui des papas, le « papa blues » peut parfois surgir plus tard. « Fatigue, irritabilité, stress, impulsivité… autant de signes qui doivent vous alerter » souligne la psychologue. Si cet épisode de déprime ne dure que quelques jours et que tout rentre généralement rapidement dans l’ordre, aucune raison de s’inquiéter. « Cette étape est même normale » ajoute la spécialiste. « Il faut laisser le temps au papa de trouver sa place dans la cellule familiale, et pour cela, la maman doit pouvoir le soutenir et l'aider à prendre confiance en lui » insiste la psychologue.

… ou dépression ?

Perte de plaisir, insomnies, culpabilité, isolement, colères, manque de confiance, etc. Si ces signes persistent dans la durée ou s’accentuent pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, soyez encore plus attentif à la situation car il s’agit peut-être d’une dépression post-partum. D’après une étude américaine*, le taux de dépression chez les pères serait au plus haut 3 à 6 mois après l’accouchement. « Si votre conjoint est concerné, essayez de discuter avec lui, de lui faire part de votre inquiétude, de lui demander ce qui ne va pas, sans le juger. Expliquez-lui que vous avez remarqué qu’il semblait fatigué, vite agacé, et que vous souhaiteriez l’aider » suggère Yveline Exbrayat.

Difficile toutefois de donner des statistiques précises car la dépression post-partum reste compliquée à chiffrer. Dans les faits, les papas peuvent être moins enclins à accepter de l’aide, ils se confient en général moins que les mamans. Selon une autre étude américaine**, entre 5 à 10 % des jeunes pères de 20-30 ans souffriraient de dépression dans les 5 ans suivant la naissance de leur bébé. Surtout, continuez à communiquer et proposez-lui de faire le point avec un spécialiste (psychologue, médecin traitant, groupe de paroles de pères, etc.).

Aussi, ce sujet ne doit pas être tabou car de nombreux pères sont touchés chaque année. Encouragez-le et soutenez-le : plus tôt aura lieu la prise en charge, mieux ce sera pour le bien-être des petits comme des grands !

* Paulson JF, Bazemore SD. Prenatal and postpartum depression in fathers and its association with maternal depression: a meta-analysis. JAMA 2010; 303(19):1961-9.

** Garfield CF, et al. A longitudinal study of paternal mental health during transition to fatherhood as young adults. Pediatrics 2014; 133(5):836-43.

Yveline Exbrayat est psychologue clinicienne à Orléans. Membre de la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie. Elle travaille depuis plus de 10 ans en périnatalité, notamment en maternité et en néonatalogie. Elle exerce aujourd’hui en libéral et au sein du service de gynécologie obstétrique de la maternité du Centre Régional Hospitalier d'Orléans.

Témoignage

Luc, papa d’Adrien, 2 ans

« Deux ou trois mois après la naissance de mon fils, j’ai commencé à me sentir moins bien, je m’énervais facilement, je dormais mal et n’avais pas envie de m’occuper d’Adrien. J’ai réalisé que ma vie ne serait plus jamais comme avant car j’étais désormais responsable de ce petit bonhomme… Ma relation avec mon père a toujours été conflictuelle, je n’avais aucune envie de reproduire le même schéma. J’ai eu du mal à l’admettre, j’ai finalement décidé de consulter un psychologue avec le soutien de ma femme. C’est difficile d’accepter que l’on a tout pour être heureux, mais que l’on ne l’est pas, on culpabilise beaucoup. Cela fait un bien fou de tout déballer sans être jugé. Aujourd’hui, j’ai pris du recul et je crois que j’avais besoin de cette étape pour devenir père. »

Paroles de blogueurs

Ce qui a changé en moi le jour où je suis devenu papa

Changements de rythme, vision de la vie ... devenir papa, une belle aventure, riche en changements !

Par PapaPanique, La nouvelle est tombée, je vais devenir papa !
Lire l'article

Sur le même theme

  • 5285

    Le top 8 des situations gênantes que l'on doit à nos enfants

    La gêne : sentiment quotidien ressenti par les parents.

    Par Serena
  • l'avis de l'expert
    1027

    Devenir belle-mère ou beau-père à 30 ans : comment trouver un équilibre dans une famille recomposée ?

    Que l'on soit déjà parent ou non, devenir belle-mère ou beau-père, d'autant plus lorsque l'on a 30 ans, ne se fait pas du jour au lendemain. Élodie Cingal est psychologue spécialisée dans la famille recomposée. Ses quelques conseils avisés vous aideront sans doute à mieux (ré)agir au quotidien pour que chacun trouve sa place au sein de cette nouvelle composition familiale.

    Interview de Élodie Cingal
  • 7225

    Ces petites choses que tu n'aurais jamais pensé faire avant d'être maman !

    Devenir mère. Apprendre des nouveaux gestes, des nouveaux mots, des nouvelles émotions. Vivre dans un nouveau monde jusque-là gardé secret.

    Par Jessica
  • 4430

    Lettre ouverte à ma sage-femme

    Vous êtes entrée dans ma vie au moment qui compte le plus dans la vie d'une femme. Celui où tous les sens sont sans dessus dessous, où l'essence même de la vie s'insinue dans notre corps, notre tête, et notre âme. Celui où naissent les questions métaphysiques, philosophiques, psychologiques, côtoyant d'autres interrogations bien plus pragmatiques (à quel moment puis-je crier pour avoir une péridurale ?!).

    Par Cynthia
  • VIDÉO
    2584

    Devenir papa : comment bien se préparer ?

    Se préparer à devenir papa, c'est possible ! C'est en tout cas ce que propose l'Atelier du futur papa, une formation d'une journée pour se préparer à ce nouveau statut. Gilles Vaquier de la Baume en est le fondateur. Nous l'avons suivi pendant un de ces ateliers avec des apprentis papas très motivés.

    Interview de Gilles Vaquier
  • l'avis de l'expert
    36102

    Comment donner son bain à bébé ?

    Le matin ou le soir, dans un siège adapté ou dans une petite baignoire, à quelle température, à quel moment de la journée, à quelle fréquence ? Autant de questions que vous vous posez peut-être ! Chantal Boëté est auxiliaire de puériculture en maternité. Elle vous explique comment bien donner le bain à votre bébé pour partager un moment de plaisir ensemble.

    Interview de Chantal Boëté
  • 6968

    Être papa en 10 réactions

    Que les choses soient claires, je ne suis pas un papa puisque je suis une maman ! Mais en tant que maman de 4 enfants, j'ai pu étudier mon homme devenu père à différentes étapes de sa vie de papa.

    Par Jessica
  • l'avis de l'expert
    1047

    Comment faire le tri parmi les conseils que l'on reçoit lorsque l'on est jeune parent ?

    Parfois dès la grossesse, famille et amis peuvent se montrer un peu intrusifs. Mise en garde, conseils, critiques... Chacun y met son grain de sel pour vous donner à vous, jeunes parents, leur point de vue. Si cela part d'un bon sentiment, vous n'avez la plupart du temps rien demandé ! La psychothérapeute et psychanalyste Sandrine Dury vous explique comment faire le tri et ne garder que le meilleur de ces conseils.

    Interview de Sandrine Dury

Le best

  • Mon rôle de papa
    18402

    8 choses que j'envie aux papas

    Messieurs, même si j'adore être une maman, je dois avouer qu'il y a deux trois choses que je vous envie, non, huit précisément.

    Par Serena
  • Mon rôle de papa
    14184

    Valise maternité de papa : la check-list

    Être une future maman et se préparer à l'accouchement, ça, s'est simple. Mais quand on est un futur papa, on prend quoi pour aller à la maternité ? Voici la checklist de la valise de paternité ! 

    Par Olivier
  • Mon rôle de papa
    12970

    Comment s'investir dans la grossesse en tant que futur papa ?

    Durant la grossesse, il peut être difficile pour nous, les futurs papas, de trouver notre place dans la relation qui se tisse entre la maman et notre futur bébé. S'investir dans la grossesse permet de créer un début de relation avec notre enfant et ne pas se sentir exclu de cette période importante de notre vie.

    Par PapaPanique
  • Mon rôle de papa
    12536

    Ma première fête des pères

    La fête des pères, comme celle des mères, fait l'objet de beaucoup de moqueries. Pourtant, les parents attendent souvent ce moment avec impatience !

    Par Olivier

Exclu membres


evian soutient l'allaitement maternel

evian soutient les recommandations de l'OMS pour la promotion de l'allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l'enfant. En effet le lait maternel est l'aliment le mieux adapté aux besoins spécifiques des bébés.

J'EN PRENDS NOTE