Image
Vos besoins en eau

Connaître vos besoins en eau

Tout ce que vous avez soif de savoir

Vous avez déjà du mal à boire vos 1,6 litres d’eau recommandés par jour ?

Lors de votre grossesse, il vous faudra en consommer 1,8 litres ! Et si vous faites le choix de l’allaitement après la naissance, ce volume devra encore augmenter. Quant à bébé, au cours de ses premiers mois, il a des besoins en eau comparativement trois plus importants que ceux des adultes ; heureusement le lait suffit à les combler !

evian® soutient les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en faveur d’un allaitement maternel pendant les 6 premiers mois de la vie.

Les besoins de bébé •   Les besoins des femmes enceintes •.  Les besoins des mamans allaitantes •   Conseils d’experte

besoin de bébé en eau

Et oui, bébé a des besoins (très) spécifiques en eau

À sa santé !

Quand on allaite, la consigne est aussi simple que claire : si le nouveau-né réclame le sein, on lui donne. Cela suffit normalement à le nourrir et l’hydrater pendant ses six premiers mois. Et quand l’allaitement n’est pas possible ou non souhaité, les professionnels de la maternité sont aux côtés des jeunes parents dans les jours qui suivent la naissance, pour leur indiquer ce qu’il faut donner au bébé et en quelle quantité. Mais après ? Le lait suffira-t-il, ou faudra-t-il compléter par des biberons d’eau ? Comment savoir si on lui en donne assez ? Tant de questions essentielles auxquelles nous nous attachons ici à répondre le plus simplement possible.

  • 75 %
    C’est la proportion d’eau dans le corps d’un bébé jusqu’à ses 6 mois. Dès ses 2 ans, 60% du corps du bébé sera composé d’eau, comme chez l’adulte.
  • 15 jours
    C’est le temps de renouvellement de l’eau dans le corps d’un bébé, contre 50 jours chez l’adulte.
  • 3 fois
    Le bébé a besoin d’un apport journalier en eau par kg trois fois supérieur à celui d’un adulte.

Les besoins en eau des bébés évoluent avec l’âge

Entre 0 et 6 mois et en conditions normales, le lait suffit à apporter toute l’eau dont le nouveau-né a besoin pour son développement. C’est avec la diversification alimentaire que ses besoins évoluent. Si les purées et compotes couvrent 20 % environ des apports totaux d’eau recommandés, le reste doit être fourni par l’eau et les biberons de lait. Voici le résumé de ce que préconise l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) :

 

Consommation d'eau totale

(toutes sources confondues)

Eau consommée

(provenant des liquides - environs 80%)

Équivalent en verre d'eau (250mL)

6 mois - 1 an 0,8L - 1L 0,6L - 0,8L x 2,5 verres
1-2 ans 1,1L - 1,2L 0,9L x 4 verres
2-3 ans 1,3L 1L x 4 verres
4-8 ans 1,9L (filles)
2,1L (garçons)
1,5L (filles)
1,7L (garçons)
x 6 verres (filles)
x 7 verres (garçons)
14 ans et adultes 2L (filles)
2,5L (garçons)
1,6L (filles)
2L (garçons)
x 6 verres (filles)
x 8 verres (garçons)

Hors des repas solides, le volume d’eau apporté par l’allaitement ou les biberons de lait peut être complété par de l’eau proposée à intervalles réguliers. C’est simple : si bébé a soif, il boira ce qu’on lui tend. L’eau proposée doit être faiblement minéralisée car jusqu’à ses 2 ans, la capacité de filtration de ses reins sera encore limitée.

Astuces pour un biberon parfait, et un transit préservé

Le mode de préparation d’un biberon de lait maternisé est très simple, comme le rappelle l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses).

Voici les principales règles à retenir :

  • Bien nettoyer le biberon
    S’il n’est plus préconisé de stériliser les biberons et tétines, on les lave à l’eau savonneuse chaude, on les rince bien puis on les laisse sécher sur un égouttoir. Évidemment, avant de se lancer dans la préparation du biberon : on se lave bien les mains !
  • Choisir une eau qui respecte les critères de qualité émis par l’Agence Nationale de Sécurité des Aliments
    Ces critères sont très stricts en termes de composition minérale (notamment une teneur totale en minéraux inférieure à 1000 mg/L) et d’absence totale de contaminants avec plus de quarante critères de qualité à respecter ! Si une eau minérale naturelle affiche la mention « convient parfaitement à l’hydratation des bébés », c’est qu’elle répond à ces standards. En outre, sa composition minérale est connue et stable. Elle ne change pas d’une bouteille à l’autre. C’est le cas de l’eau minérale naturelle evian. Elle est naturellement pure*, faiblement minéralisée, au pH neutre, et répond parfaitement aux critères de qualité établis pour l’hydratation des bébés.
  • Chauffer… ou pas
    Si la plupart des bébés, surtout les premiers mois, préfèrent boire leur lait à 37°C, c’est-à-dire à la température du lait maternel, cela ne pose pas de problème de lui préparer son biberon de lait avec une eau à température ambiante. Pour un lait à 37°C, l’usage d’un chauffe-biberon est conseillé (pas celui du micro-ondes trop souvent responsable de brûlures graves). Autre solution : le bain-marie. Mais pensez à vérifier la température en déposant quelques gouttes sur l’intérieur de votre poignet avant de donner le biberon à bébé.
  • Mettre 1 mesure de lait dans 30 ml d’eau
    ni plus ni moins, avec la cuillère doseuse fournie avec le lait. Toutes les marques n’utilisent pas la même. Or un mauvais dosage peut être à l’origine de problèmes de digestion.

* evian® est pure et naturelle, comme toutes les eaux minérales naturelles.

Consommer la juste quantité d’eau pendant la grossesse

Une juste quantité d’eau pendant la grossesse

Jusqu’à plus soif, et même après

Pendant la grossesse, le corps se remplit un peu plus d’eau. Une poche de liquide amniotique se forme autour du fœtus pour le protéger jusqu’à la naissance. Le volume sanguin augmente pour assurer à la fois le bien-être de la future maman, et le transport des nutriments nécessaires au développement de bébé. De là à dire que vous devez « boire pour deux » ? Non, rassurez-vous. Vos besoins en eau vont augmenter, mais il ne vous est recommandé de boire « que » 1,8 litres d’eau par jour, soit sept grands verres au lieu de six.

  • 12 Kg
    C’est la prise de poids moyenne d’une femme en bonne santé au terme de sa grossesse, dont 6 à 8 kg d’eau
  • 500 à 1200 mL
    d’eau dans le liquide amniotique, 500 ml dans le placenta, 2 à 3 kg dans le fœtus
  • + 40 à 50 %
    plasma sanguin (partie liquide du sang)

Source : Hydratation for Health Initiative

Mais comment boire une telle quantité d’eau ?!

Se forcer à boire un grand verre toutes les deux heures n’est clairement pas l’option la plus agréable. Mais, si on boit régulièrement et par petites gorgées, ça passe beaucoup mieux !

Dites-vous surtout que boire, c’est tout simplement bon pour votre santé. Une bonne hydratation semblerait, selon certaines recherches, avoir un effet positif chez l’adulte sur quelques désagréments comme la constipation ou les infections urinaires, par ailleurs fréquents lors de la grossesse.

allaitement

L’allaitement aussi demande un apport d’eau supplémentaire

Désolé, il va encore falloir se mettre au verre

Malheureusement, l’accouchement ne sonne pas la fin de nos efforts ! Si vous suivez les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vous serez pendant plusieurs mois la seule source d’alimentation de votre enfant. Vous devrez donc boire plus, pour rester bien hydratée alors que vous produirez jusqu’à 750 ml de lait maternel par jour (composé à 87 % d’eau). Pour compenser cette production de lait maternel, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA, 2010) recommande d’augmenter de 700 ml par jour ses apports d’eau, toutes sources confondues (c’est-à-dire de l’eau que l’on boit mais aussi des aliments que l’on ingère !). Traduction : vous devrez boire 2,2 litres d’eau par jour ! Ce ne sera pas forcément difficile puisqu’à chaque tétée, vous aurez soif, très soif. Alors la meilleure chose à faire est de garder une bouteille d’eau à portée de main !

Image
balance hydrique evian
Que dit notre spécialiste

Que dit notre spécialiste ?

Des paroles à boire
Image
MCV

3 questions à…
 

Mariacristina Vecchio, spécialiste de l’hydratation des bébés du Centre de Recherche de Danone

Avez-vous des conseils à donner aux femmes enceintes ou allaitantes qui ne parviennent pas à boire suffisamment ?
"D’abord, il faut toujours garder un verre d’eau sous les yeux, ça stimule l’envie. Encore plus si vous y rajoutez quelque chose de joli, comme une rondelle de citron, de la menthe ou des fruits. Cela varie les goûts et rend le moment plus festif. Aussi, il ne faut pas attendre d’avoir soif. Boire tout au long de la journée par petites gorgées, permet de maintenir une hydratation constante et pas par à-coups. C’est d’ailleurs la même chose pour les enfants qui se déshydratent plus vite. On doit leur proposer régulièrement un biberon d’eau, c’est le meilleur moyen d’éviter la déshydratation !"
Comment savoir si bébé a soif et si on lui donne assez d’eau ?
"Tant qu’il ne parle pas, on ne peut pas vraiment le savoir. Et les enfants ne sont pas toujours à l’écoute de leur corps. Certains pourront transpirer, être agités et irritables mais n’attendez pas qu’il en arrive là. S’il ne mouille pas sa couche comme il le devrait, c’est aussi un signe de déshydratation. Cela signifie que ses reins retiennent l’eau dans son corps, parce qu’il en manque. En proposant fréquemment de l’eau à son enfant, surtout en cas de fortes chaleurs, on évite cela. Il est donc nécessaire de laisser à nos bébés la possibilité de boire constamment en laissant le biberon à proximité."
Si bébé refuse de boire, puis-je ajouter du sirop ou du jus de fruits dans son eau ?
"En fait, c’est très simple : si votre bébé refuse de boire le biberon que vous lui tendez, c’est qu’il n’a pas soif et qu’il n’en a pas besoin. Il ne faut pas lui faire croire que l’eau est une boisson sucrée qui se consomme sans soif, sans quoi il risque de prendre de mauvaises habitudes alimentaires qui lui seront préjudiciables en grandissant. L’enfant doit apprendre dès le plus jeune âge à écouter sa soif et à savoir y répondre avec de l’eau."